Une mémoire algérienne
Lecture

Une mémoire algérienne

Compte-rendu de lecture du livre de Benjamin Stora, paru chez Robert Laffont, collection Bouquins.

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 1 octobre 2020

Lire directement l’article sur LibreSens

Le président Macron vient de confier à Benjamin Stora la mission de trouver un terrain d’entente avec l’Algérie pour rapprocher les mémoires antagonistes de la colonisation et de la Guerre. Son partenaire algérien est le Docteur Abdelmadjid Ckikhi, directeur général du Centre national des archives algériennes. Cette mission intervient au moment même où paraît dans la collection Bouquins la réunion de six ouvrages de Benjamin Stora concernant l’histoire récente de l’Algérie.

Le premier récit (p. 3-100) nommé « Les clefs retrouvées » mêle récit personnel et travail historique. Tout comme le livre du rabbin Sirat, il aurait pu s’intituler « Itinéraire d’un enfant juif d’Algérie ». Sirat est né à Bône en 1930, Stora à Constantine en 1950. Tous deux racontent une enfance dans le quartier indigène, séparé de la ville européenne, où juifs et musulmans « vivaient imbriqués les uns dans les autres » et où tous parlaient arabe. La différence est que les juifs sont citoyens français depuis le décret Crémieux de 1870, sauf la parenthèse de Vichy (1940-1943). L’attachement à la France est le même dans les deux familles. Les deux pères ont fait une guerre, celle de 14-18 pour Sirat, celle de 39-45 pour Stora. L’Algérie française est pour eux une évidence.

Les différences vont intervenir avec l’arrivée en France qui ne se fait pas dans les mêmes conditions. Sirat y vient pour ses études. Stora, à cause des violences de la guerre civile, les bombes, les atrocités de part et d’autre. Le départ de 1962 pour sa famille est un exil, un déclassement et un déracinement à tout point de vue, même religieux, puisque dans la France d’alors le judaïsme est majoritairement ashkénaze, différent de la pratique séfarade, ce qui avait aussi […]

Lire la suite sur LibreSens

Vous pourriez aimer aussi

Se défendre, une philosophie de la violence

Se défendre, une philosophie de la violence

Il s’agit d’une réflexion sur la violence et le droit à la violence, et ce d’un point de vue historique, philosophique et juridique. Un livre aux analyses pertinentes, originales et nuancées.

Un contenu proposé par LibreSens

Que nul ne regarde en arrière

C’est le récit de cette émigration et installation en Algérie et la fondation de trois villages que nous suivons au jour le jour grâce aux lettres écrites et reçues par Émile Niel.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos
Un bagne français en Indochine

Un bagne français en Indochine

Le bagne français dont ce livre raconte la longue histoire (de 1861 à 1993) est fort peu connu chez nous.

Un contenu proposé par LibreSens

La guerre d’Algérie racontée en bande dessinée

La guerre d'Algérie, sujet encore tabou en France, est mis en bande dessinée dans "Puisqu'il faut des hommes".

Un contenu proposé par Radio Semnoz

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast