musique

You Light Up My Life… Sister Soul une fois de plus !

« You Light Up My Life »… Il aura fallu plus de quarante ans pour que le monde entende finalement cet enregistrement de Sister Soul, qui vient enfin de sortir.

Un contenu proposé par ArtSpi'in

Publié le 1 août 2021

Auteur : Jean-Luc Gadreau

En septembre 1978, Aretha Franklin informait David Nathan qu’elle avait récemment enregistré et coproduit une reprise de « You Light Up My Life » avec son chef d’orchestre de longue date, H.B. Barnum, à Los Angeles. Elle l’avait envoyée à son label de l’époque, Atlantic Records, et pensait que le titre sortirait en tant que single. Elle l’avait interprété lors de ses concerts à la fin des années 70 et avait été ovationnée.

La version de cette chanson par Debby Boone avait squatté les sommets des hits lors de sa sortie en 1977. Elle a même établi et conservé le record du nombre de semaines passées à la première place pendant 15 ans du Billboard. Elle a remporté le prix de la meilleure chanson originale aux Academy Awards et a valu à Boone un Grammy Award du meilleur nouvel artiste ainsi que des nominations aux Grammy Awards pour le disque de l’année et la meilleure performance vocale pop féminine. Bien entendu, en l’enregistrant, Aretha Franklin a décidé d’apporter sa touche personnelle à ce titre emblématique. C’est ce que d’ailleurs Aretha savait si bien faire : prendre une chanson, la transformer et se l’approprier. L’exemple de « Respect » en est la meilleure démonstration.

En 2012, Roger Friedman a rapporté qu’Aretha avait négocié un accord avec Universal pour sortir les 5 LP d’Atlantic Records qui n’avaient jamais été réédités. « You Light Up My Life » devait être un titre bonus sur l’une de ces sorties. Mais les rééditions ne se sont hélas jamais concrétisées.

L’intensité qu’Aretha apporte à cette banale ballade pop est vraiment bouleversante. C’est peut-être l’un de ses enregistrements les plus forts de ceux qu’elle enregistra dans la fin des années 70, à une époque où ses succès et ses titres marquants étaient plutôt rares. À la fin de la chanson, elle se laisse aller à un petit « la-da-da-da-da-da-da-aa-ha » qui est aussi beau et léger qu’il donne la chair de poule. Simplement, magnifique. Tout simplement, Aretha, me direz-vous…

La version 2021 de la chanson, qui sera aussi incluse dans la compilation ARETHA (HIGHLIGHTS FROM THE 4CD SET) de chez Rhino (prévue pour le 30 juillet 2021), est légèrement plus longue que la version initiale. Il y a une répétition supplémentaire du refrain après le deuxième couplet, ce qui ajoute environ 41 secondes à la chanson. C’est un ajout bienvenu pour passer un peu plus de temps à entendre Aretha transformer cette chanson pop assez monotone en une vraie déclaration pleine de Soul…

Dans la même rubrique...

War Pigs de Black Sabbath

Sorti en 1970 comme une protestation contre la guerre du Vietnam, ce titre reste tragiquement d’actualité aujourd’hui, cinquante-deux ans plus tard. L'analyse de Jonathan Hanley

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Un pasteur accuse Kanye West d’avoir repris un de ses sermons dans une chanson

Dans “Come to Life”, le rappeur Kanye West est accusé d’avoir samplé un extrait d’un sermon d’un pasteur sans l’accord de celui-ci.

Un contenu proposé par Réforme

Le théâtre des émotions

Une exposition à découvrir et à apprécier au musée Marmottan-Monnet jusqu'au 21 août 2022.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

De Bach à Glorious, deux visions

Depuis Bach, la musique des Églises de la Réforme n’a cessé d’évoluer et le groupe Glorious rythme aujourd’hui certains cultes. Chaque style musical porte des enjeux et des théologies, rendant parfois complexe une alternance entre tradition et modernité. Comment favoriser la coexistence au sein d’une même communauté?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

ArtSpi’in

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société… Autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau, ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, auteur, mais aussi attaché de presse du Jury œcuménique au Festival de Cannes.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast