Al Mowafaqa : une aventure à la croisée des cultures et des religions

L'Institut Al Mowafaqa a formé en cinq années d'existence 300 étudiants à une « culture du dialogue » interreligieux. Cette formation unique reste pourtant trop peu connue en France.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 30 novembre 2017

Lire directement l’article sur Défap

La montée des tensions sur fond de radicalisations religieuses illustre chaque jour la nécessité d’entretenir le dialogue interreligieux. Le phénomène traverse les frontières et aucune région du monde ne peut prétendre être épargnée. Mais comment dialoguer sans connaître l’autre, ce qui fonde sa foi – comment même un dialogue est-il possible si la parole de l’autre semble attaquer les bases de ma propre foi ? Les questions fondamentales sont les mêmes de l’Afrique à l’Europe, même si les enjeux géopolitiques diffèrent. Un organisme unique, l’institut œcuménique de théologie Al Mowafaqa (mot qui signifie «l’accord»), centre de formation religieuse installé à Rabat, au Maroc, se consacre entièrement à cette problématique du dialogue interculturel et interreligieux. Il est soutenu par le Défap, à la fois par un financement direct et par l’envoi de boursiers.

Bernard Coyault, directeur de l’Institut, a été sollicité dès 2011 pour réfléchir avec un petit groupe rassemblant protestants et catholiques à la mise en place de ce lieu de formation des cadres laïques. Il témoignait en février dernier : «L’intuition originelle du projet était de créer un lieu où l’on peut rencontrer l’autre avec une certaine exigence intellectuelle, en s’appuyant notamment sur l’expérience des cours «à deux voix»  […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Lissage, « le sage » en créole

On a eu déjà l’occasion d’évoquer rapidement la situation de ces jeunes Haïtiens qui ont quitté le pays pour suivre des études supérieures en France. À Nice, Lissage prépare son parcours comme un engagement.

Un contenu proposé par Echanges

Pasteur Faustin Shungu (1961-2021), retour sur un parcours francophone

L'émoi est vif au sein des Eglises d'Expression Africaine en France, qui viennent de perdre leur vice-président, le pasteur Faustin Shungu Okitawungu. Retour sur son parcours.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Construire l’avenir des élèves de Mahanoro

À Mahanoro, le collège-lycée géré par la FJKM, l’Église réformée malgache, compte désormais une nouvelle salle de classe, construite avec le soutien financier du Défap.

Un contenu proposé par Défap

La postérité francophone des Deux chemins (2/2)

L'impact de "Chemin large, chemin étroit", l'une des estampes les plus célèbres du protestantisme européen et francophone.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire