Au service des enfants handicapés

Natalie, kinésithérapeute, est partie six ans au Tchad avec comme objectif de travailler à améliorer la vie des enfants handicapés.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 1 mars 2016

Lire directement l’article sur Défap

Sans ce petit bout de femme, le centre de kinésithérapie de Bitkine n’aurait jamais vu le jour. Il lui a fallu toute son énergie, pour ne pas dire son opiniâtreté, pour arriver à ses fins. Alors qu’elle venait d’effectuer un séjour d’une année au Burkina Faso, lui vient une idée : développer la kinésithérapie dans un pays où les praticiens se comptent sur les doigts d’une seule main, et travailler auprès des personnes handicapées. En cela, elle est doublement pionnière.

Natalie Metz décide donc de partir dans le cadre d’un VSI (volontariat de solidarité internationale). Le projet est monté avec une Église locale, l’AET (Assemblées Évangéliques au Tchad) et le soutien du Défap dans le cadre de son partenariat avec l’ASMAF (Association de Soutien des Missions des Assemblées de France). Seule, mais avec une détermination sans faille, elle débute dans un petit dispensaire, où elle forme des kinésithérapeutes. Puis, avec l’aide d’une équipe locale, part pour Bitkine, une petite ville au centre du Tchad. Les édiles locaux ont créé un centre hospitalier, c’est lui qui va accueillir l’espace dédié à la kinésithérapie monté par Natalie. Ouvert à tous, il accueille encore peu de personnes handicapées, et encore moins d’enfants alors que ces derniers ont besoin plus que quiconque de ce type de soins. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Des masques qui changent des vies

Face aux mesures sanitaires liées au Coronavirus, des jeunes filles d’un centre d’accueil de parrainage se sont portées volontaires pour réaliser des masques réutilisables et les proposer à ceux qui ne pouvaient pas s’en procurer.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Une pandémie révélatrice des forces et faiblesses

Médecin chef de l’hôpital presbytérien de Djoungolo au Cameroun, le docteur Célin Nzambe témoigne de l’impact de la crise sanitaire dans son pays.

Un contenu proposé par Défap

Intégrer l’agroécologie dans les programmes missionnaires

Comment nourrir les populations de manière durable ? Interview de Juliane Ineichen, responsable d'un projet agroécologique.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram