Camille, envoyée à l’école Kallaline

Partie en septembre dernier à l’école Kallaline avec le Défap, Camille Voltzenlogel nous donne aujourd’hui de ses nouvelles.

Un contenu proposé par Mission - Défap

Publié le 25 mai 2017

Lire directement l’article sur Mission - Défap

Camille a 18 ans. Elle est assistante d’éducation à l’école Kallaline de Tunis. Lors de sa session de formation en 2016, c’était la benjamine du groupe. Après avoir passé un bac ES à Colmar, cette alsacienne protestante a choisi de partir 10 mois comme VSCI avec le Défap.

« Il y’a 3 ans j’étais partie en Egype avec le groupe de jeunes de la paroisse de Colmar. On était allés au Caire, à l’orphelinat Fowler. Cela m’a donné envie de m’investir dans un projet de missionnaire et de repartir là-bas. J’ai fini mon bac et je voulais partir avant de commencer des études pour pouvoir apprendre d’une autre culture et apprendre sur moi-même. Je me suis dit plutôt que démarrer maintenant les études, autant partir et me rendre utile. »

La mission Kallaline proposée à Camille lui convient parfaitement. La jeune fille adore les enfants et l’animation. Elle a d’ailleurs passé son BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) durant son adolescence.   « J’adore l’animation, c’est d’ailleurs ça qui m’a attiré dans cette mission à Kallaline, c’est le fait que ce soit avec des enfants ». […]

Lire la suite sur Mission - Défap

Dans la même rubrique...

« La Mission, ce n’est pas seulement pour les autres »

Neuf jeunes issus de paroisses de la région Est-Montbéliard sont venus découvrir le Défap. Mieux comprendre l'histoire de la Mission, voir comment elle se vit aujourd'hui et de quelles manières il est possible de s'y engager.

Un contenu proposé par Mission – Défap
Retour sur le déplacement de François Clavairoly en Nouvelle-Calédonie

Retour sur le déplacement de François Clavairoly en Nouvelle-Calédonie

Entretien avec François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, qui était en Nouvelle-Calédonie avec Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par
«Il y avait beaucoup à faire et j'ai beaucoup appris»

« Il y avait beaucoup à faire et j’ai beaucoup appris »

Marie-Bénédicte Loze, ancienne envoyée du Défap auprès de la Fédération des Écoles Protestantes d'Haïti, décrit ce que cette expérience lui a apporté sur les plans personnel et professionnel.

Un contenu proposé par Mission – Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Mission – Défap

Mensuel protestant depuis 1823, Mission est le Journal du Service protestant de mission, le Défap. Ce service d’Églises accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Campus protestant