Des timbres pour le Congo

Convertir des timbres en soutien financier pour des étudiantes de l'université presbytérienne du Congo : c'est le tour de force auquel se livre chaque année le service philatélie du Défap.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 2 mars 2018

Lire directement l’article sur Défap

Les fonds obtenus grâce aux ventes de timbres aident à financer une dizaine de bourses. Mais c’est un travail de longue haleine pour les membres de ce service, tous bénévoles, qui sont à la recherche de nouvelles bonnes volontés pour les assister, soit au 102 boulevard Arago, soit pour tenir un rôle de correspondant dans leur paroisse.

Dans le local dédié à la philatélie, un étage en-dessous du hall d’accueil du Défap, les timbres s’accumulent par milliers, par kilos : en sacs destinés aux négociants qui les achètent au poids, ou regroupés par séries identiques dans des enveloppes de cent ; certains décollés, d’autres présentés sur des fragments d’enveloppes soigneusement découpés… S’activant au milieu de cet atelier, Alain Gilles, dynamique retraité et philatéliste passionné, présente les travaux en cours : « Nous recevons des timbres de toute la France. Tout fonctionne grâce au bouche-à-oreille : classiquement, quelqu’un dans une paroisse va passer le mot autour de lui, en demandant de récupérer des timbres pour le Défap ; une fois qu’il en a collecté suffisamment, il nous les envoie. Il nous faut alors les trier. »

Un véritable travail de bénédictin : l’expression fait sourire Alain Gilles, dont le père était catholique et la mère protestante. « Dans ma famille, se souvient-il, on pratiquait l’œcuménisme bien avant que ce soit à la mode. » En ce lundi 26 février, il est seul à s’activer dans le local, mais le service philatélie fonctionne grâce à […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Kä Mana (1956-2021) et la théologie de la reconstruction

Pour de nombreux chrétiens francophones, le théologien luthérien africain Kä Mana était un "maître". Pour ne pas dire un géant. Il s'en est allé il y a quelques jours, emporté par l'épidémie de Covid19.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

L’Eglise MLK : « une liberté de ton que les gens plébiscitent »

Ivan Carluer, fondateur de l'Eglise Martin Luther King, nous en dit plus sur les projets de la megachurch et partage sa vision de la francophonie protestante. 

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

L’Eglise MLK : une megachurch innovante pour la francophonie

On ne devient pas megachurch du jour au lendemain. Pour atteindre le statut d'Eglise géante - au moins 2000 fidèles -, il faut passer par bien des étapes. Voici l’histoire de l'Eglise Martin Luther King qui inaugure son nouvel espace le 11 septembre.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants