Deux semaines qui changent une vie

Prévue du 9 au 20 juillet, la session de formation est l'aboutissement de toute une année : à la fois pour les futurs envoyés, et pour le personnel du Défap, largement mobilisé en amont.

Un contenu proposé par Mission - Défap

Publié le 11 juillet 2018

Lire directement l’article sur Mission - Défap

La formation des envoyés, c’est, chaque année, un repère et un moment-clé de la vie du Défap. Elle s’étend sur deux semaines et mobilise largement l’équipe des permanents, non seulement pendant la session elle-même, mais surtout en amont. Elle représente l’aboutissement d’une année de préparation – tout comme elle représente, pour les futurs envoyés eux-mêmes, un moment charnière entre leur vie en France et la mission pour laquelle ils pourront partir en Tunisie, en Égypte, à Madagascar, au Congo-Brazzaville, au Bénin, au Liban, au Cameroun, au Sénégal, ou encore en Haïti… Deux semaines pour se préparer à changer de vie, pour quelques mois, un an ou davantage. Deux semaines pour apprendre les bases afin de s’intégrer dans leur futur pays d’accueil.

Actuellement, les envoyés du Défap sont un peu plus d’une cinquantaine dans le monde :  35 VSI (Volontaires de Solidarité internationale), 13 services civiques, 3 pasteurs. Lors de cette session de formation 2018, prévue du 9 au 20 juillet, c’est une vingtaine de volontaires, tous statuts confondus, qui seront présents au 102 boulevard Arago. Une moitié d’entre eux se destinent à des missions dans l’enseignement ; l’autre moitié se répartit entre missions dans le domaine de la santé et projets de développement rural. Avec une grande diversité de profils, qu’il s’agisse de leur tranche d’âge, de leur expérience à l’étranger ; certains partent en célibataires, d’autres en famille ; certains partent pour une année, d’autres ont des projets d’expatriation à plus long terme, sur des missions de plusieurs années. Au Défap, où ils seront hébergés pendant toute la durée de la formation, ils auront aussi l’occasion d’apprendre à se connaître. […]

Lire la suite sur Mission - Défap

Sur le même thème

Luc Carlen, envoyé du Défap

Rencontre avec Luc Carlen, infirmier libéral, ancien envoyé du Défap au Cameroun dans le cadre d'un volontariat du service national.

Un contenu proposé par Mission – Défap

Jean-Philippe, prêt pour le Bénin

Jean-Philippe Lepelletier, futur envoyé, participe à la session de formation du Défap. Il part pour Porto Novo, au Bénin, dès cet été, et répond à quelques questions.

Un contenu proposé par Mission – Défap

Être envoyé en Haïti

Marie-Bénédicte Loze est une ancienne envoyée du Défap. Elle revient sur sa mission en Haïti et nous livre ses sentiments.

Un contenu proposé par Mission – Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Mission – Défap

Mensuel protestant depuis 1823, Mission est le Journal du Service protestant de mission, le Défap. Ce service d’Églises accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire