Jean-Philippe, prêt pour le Bénin

Jean-Philippe Lepelletier, futur envoyé, participe à la session de formation du Défap. Il part pour Porto Novo, au Bénin, dès cet été, et répond à quelques questions.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 18 juillet 2017

Lire directement l’article sur Défap

Que penses-tu de la formation reçue au Défap ?

Je suis très content et satisfait d’avoir suivi la formation. J’ai également pu découvrir le monde de la mission et plus particulièrement du Défap. Les interventions étaient variées et bien rythmées, avec des anecdotes et un contenu pertinent. C’est très enrichissant et cela permet de se projeter là où on va. J’ai maintenant très envie de partir !

Quel est l’atelier que tu as préféré ?

Sans conteste celui sur l’interculturalité, avec Evelyne Engel. C’était à la fois dense et très intéressant. Je l’ai reçu comme une méthode adaptable à de nombreux contextes, et pas seulement celui de mon envoi. Bien sûr, ce sera très utile au Bénin mais pas que. Je compte bien m’en servir aussi dans ma fonction de pasteur, auprès des gens en grande précarité par exemple. Cette formation au Défap, c’est un peu comme une école de vie et c’est ce que je trouve passionnant. J’ai pu porter un autre regard sur moi-même, sur mes faiblesses, mes croyances…mais aussi mes forces.
Cela nous permet de nous mettre vraiment en condition.

C’est ton premier départ en Afrique ? Quelles sont tes craintes ?

Physiologiques surtout, avec la fatigue du voyage. Je me demande comment rester agréable avec les autres malgré cette fatigue ou les mauvaises conditions.[…]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

L’impact des migrations dans les familles

Raphaël Houessou s'interroge sur l'impact des migrations dans les familles.

Un contenu proposé par Radio FM Plus

« La destinée de l’homme est dans son cœur, pas dans ses mains »

Les pasteurs en mission hors de France partagent leur vécu et leurs questionnements. Olivier Déaux, pasteur aux Antilles, nous livre ses impressions.

Un contenu proposé par Défap

Ce « petit machin de virus »

Les pasteurs en mission hors de France partagent leur vécu et leurs questionnements. Pierre Thiam, pasteur de l’Église protestante évangélique de ​Djibouti, nous livre ses impressions.

Un contenu proposé par Défap

L’Église du pasteur Mamadou Karambiri a rouvert ses portes

Après plus de deux mois de fermeture à cause du coronavirus, l’Église située à Ouagadougou au Burkina Faso, a pu rouvrir ses portes le 17 mai.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram