Madagascar : les incertitudes de l'entre-deux-tours

Madagascar : les incertitudes de l’entre-deux-tours

Le second tour de la présidentielle devrait voir s'affronter, le 19 décembre, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Un duel au goût de déjà-vu, qui pour les malgaches ne change guère un quotidien difficile.

Un contenu proposé par Mission - Défap

Publié le 21 novembre 2018

Lire directement l’article sur Mission - Défap

Un duel au goût de déjà-vu entre les deux irréconciliables rivaux de la politique malgache, dont l’affrontement était déjà à l’origine de la crise dans laquelle s’était enfoncé le pays à partir de 2009, et qui avait vu le retrait des bailleurs de fonds internationaux. Déjà, les deux prétendants mobilisent leurs troupes et pointent les irrégularités dont ils s’estiment l’un et l’autre victimes.

S’il est une chose, à Madagascar, qui fait consensus parmi les candidats à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle… c’est leur unanime dénonciation du système électoral. Les chiffres sortis des urnes le 7 novembre, et qui doivent encore être proclamés officiellement par la Haute Cour constitutionnelle après leur annonce samedi par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), promettent pour le second tour un duel aux airs de déjà-vu : en tête, Andry Rajoelina a obtenu 39,19% des suffrages. Juste derrière, Marc Ravalomanana est crédité de 35,29% des voix. Rajoelina a obtenu ses meilleures scores dans les régions côtières, Ravalomanana étant majoritaire au centre de l’île : le second tour s’annonce âprement disputé entre les deux rivaux. Deux anciens présidents qui poursuivent leur duel dans les urnes, après avoir été tous deux écartés de la présidentielle précédente sous le poids de la communauté internationale, afin de sortir d’une crise politique interminable qui avait provoqué la fuite des bailleurs de fonds internationaux, avec des conséquences catastrophiques pour l’économie malgache.

Mais dans un pays accoutumé aux soubresauts politiques, où les élections présidentielles s’achèvent parfois par des prises de pouvoir dans la rue, les deux rivaux ne se contentent pas de mobiliser leurs troupes dans l’optique du 19 décembre, date prévue pour le second tour. Ils ne se contentent pas de courtiser les principaux des 34 autres candidats éliminés à l’issue du premier tour. Ils dénoncent tous deux […]

Lire la suite sur Mission - Défap

Sur le même thème

Élections présidentielles à Madagascar

Cette semaine, gros plan sur Madagascar, en pleine élection présidentielle. Quels sont les enjeux du scrutin en cours ? Que peuvent en attendre les Malgaches ?

Un contenu proposé par Mission – Défap
Madagascar : les arts de la Grande île

Madagascar : les arts de la Grande Île

Au Quai Branly, jusqu'au 1er janvier 2019, plus de 350 pièces nous font découvrir le peuple malgache de façon saisissante.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville
Recette d'été : le Mofo’Anana de Madagascar

Recette : le Mofo Anana de Madagascar

Envie de cuisine malgache ? Découvrez cette recette authentique de beignets de légumes.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Mission – Défap

Mensuel protestant depuis 1823, Mission est le Journal du Service protestant de mission, le Défap. Ce service d’Églises accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !