Nouvelle-Calédonie : aider au dialogue

L'approche du référendum d'autodétermination prévu à l'automne 2018 cristallise les tensions après 30 ans de paix civile. Le protestantisme français, lié à l'histoire de l'archipel, a un rôle à jouer pour aider au dialogue.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 2 octobre 2017

Lire directement l’article sur Défap

C’est la conviction qui a poussé à l’organisation de la conférence qui s’est tenue le 18 septembre dernier au siège de la Fédération protestante de France.

« En Nouvelle-Calédonie, l’évangélisation a précédé la colonisation », rappelle Vincent Bouvier devant la salle comble, où se tient une conférence sur l’avenir de l’archipel. Nous sommes au soir du 18 septembre, à la Maison du Protestantisme, à Paris ; et d’une phrase, celui qui fut Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie d’août 2014 à juin 2016, résume la profondeur des liens qui unissent les protestants de France à cette terre. La Mission de Londres y était présente avant le passage sous domination française ; forcée au départ, elle a passé le relais à la Mission de Paris, qui a aidé à vivre l’Eglise locale, mais aussi défendu l’identité Kanak au travers notamment des travaux de Maurice Leenhardt. Aujourd’hui encore, ces liens se concrétisent à travers le Défap par des échanges d’envoyés, de pasteurs, de groupes de jeunes. Lorsque le lycée Do Neva a été frappé par des inondations en novembre 2016, le Défap a lancé un appel aux Eglises de France. Comment ces liens pourraient-ils être utilement employés pour aider la Nouvelle-Calédonie alors qu’approche un référendum d’autodétermination vu avec inquiétude par une grande partie de la population ?

Silencieuses et attentives au sein du public, on trouve plusieurs personnalités fortement liées à l’histoire néo-calédonienne – tel Alain Christnacht, qui précéda de 20 ans Vincent Bouvier au poste de Haut-Commissaire. On trouve aussi des chercheurs, pasteurs, étudiants du programme ABS… Sur l’estrade leur faisant face, Bertrand Vergniol, secrétaire général du Défap, distribue la parole entre Vincent Bouvier, Jonathan Tholo, étudiant à l’école navale et figure de proue du programme ABS, et le pasteur Ben Houmbouy, de l’EPKNC (Eglise Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie). Tous témoignent, à leur manière, de l’enjeu représenté par le référendum qui s’annonce à l’automne 2018, et qui devrait marquer […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Les églises africaines en Europe (2/6)

« Un Dieu africain et européen, interactions culturelles, des Eglises entre cluster, passerelle et hub », par Sébastien Fath, chercheur au CNRS.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

L’Afrique et les religions, drôles d’affaires !

L’effervescence religieuse et chrétienne en particulier en Afrique ne se dément pas. Mais sous l’influence des Eglises pentecôtistes et évangéliques de toutes obédiences, c’est la théologie de la prospérité et la fascination pour l’argent qui l'emporte aujourd'hui.

Un contenu proposé par Campus protestant

Retour de mission en République Démocratique du Congo

La pasteure Tünde Lamboley a pu revenir au cours des dernières semaines en République Démocratique du Congo. L’occasion de renouer avec les partenaires du Défap et de vérifier l’avancée des projets sur place.

Un contenu proposé par Défap

« Nous, les évangéliques, devons être beaucoup plus humbles »

Entretien exclusif avec Yvan Castanou, pasteur principal de la megachurch francophone Impact Centre Chrétien, pour ce dernier épisode de notre série sur les 20 ans de l'Eglise ICC (4/4).

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast