Un projet au service des enfants d’Haïti

La Fédération des écoles protestantes d’Haïti qui coordonne plus de 3 000 écoles accueillant 300 000 élèves environ, a mis en place un projet pour réduire la vulnérabilité des écoliers dans le Nord d’Haïti, baptisé PREVENOH.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 4 juillet 2017

Lire directement l’article sur Défap

Ce projet cofinancé par les acteurs du protestantisme français et par l’organisme chrétien de développement Tearfund.

Cette initiative qui s’étend sur douze mois, a permis de contribuer à réduire les risques et désastres dans les communautés scolaires du Nord et du Nord-Est d’Haïti par la formation et l’entrainement des équipes pédagogiques et des écoliers. Ce projet s’articule autour de trois axes : la formation, l’extension du système d’alerte par SMS et l’évaluation technique du bâtiment du bureau régional du Nord – Nord-Est. La formation a concerné 3 formateurs départementaux, 32 formateurs communaux, 966 maitres et directeurs d’école et 26 533 écoliers.

La Fédération des écoles protestantes d’Haïti

La Fédération des écoles protestantes d’Haïti (FEPH) coordonne les écoles (premier et deuxième cycle) de ses membres (églises et missions) avec un ’organisation décentralisée qui permet de mieux suivre les réalités locales. Avec plus de 3 000 écoles accueillant 300 000 élèves environ, elle travaille pour améliorer la qualité de l’éducation. Bien que les écoles coordonnées soient privées et confessionnelles Près de 30 % des enfants haïtiens sont ainsi scolarisés, sans distinction de sexe et de religion. Défendant et promouvant le droit de tous les enfants à une éducation de qualité et pérenne, la Fédération élabore des programmes et projets répondant aux besoins éducatifs des enfants vulnérables, orphelins et en grande difficulté financière, qui constituent son public cible. Ainsi, des enfants vulnérables sont accueillis dans des écoles protestantes, souvent vulnérables elles-mêmes.

La formation des formateurs

La formation du projet de réduction de la vulnérabilité des écoliers dans le Nord d’Haïti (PREVENOH), d’une durée de 30 heures, traite des phénomènes naturels, des catastrophes naturelles, du cycle de gestion des risques et désastres, de la communication en situation d’urgence et du système d’alerte scolaire, des techniques d’évacuation, de premiers soins et de secours, ainsi que de l’évaluation rapide en éducation en situation d’urgence. […]

 

 

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Francophonie déconfinée : le phénomène #OnEstEnsemble

Depuis mars 2020, la pandémie Covid19 avait tout d'une catastrophe industrielle pour les chrétiens pratiquants, habitués aux réunions dites "en présentiel". C'était compter sans deux facteurs...

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Eric Célérier, pasteur de la francophonie

Missionnaire du web et pasteur français, Eric Célérier a fondé le grand groupe média internet du TopChrétien francophone en 1999 et n’a cessé, depuis, de repousser les frontières.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

La solidarité dans les veines

Sahra Mayala est née et a grandi en République démocratique du Congo (RDC). Après avoir terminé, en France, ses études en management de la solidarité internationale, elle regagne son pays natal en 2016.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Bains de mer : l’héritage de Coraly Hinsch

L'histoire de Coraly Hinsch, figure du protestantisme francophone... et pionnière, notamment, dans le domaine des bains de mer thérapeutiques !

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR