Attentats terroristes islamophobes en Nouvelle-Zélande

Attentats terroristes islamophobes en Nouvelle-Zélande

Les deux effroyables attentats racistes et islamophobes qui ont endeuillé, hier, la Nouvelle Zélande,inspirent quatre réflexions.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 16 mars 2019

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

1/ D’abord, le culte mortifère des « racines » est un terreau de violence à ne pas sous-estimer. Il oppose en permanence les installés aux  « envahisseurs » (invaders, cf. terminologie du tueur)

Or, en France, n’a-t-on pas trop tendance à folkloriser ce culte des racines, quand on ne l’encourage pas sous des alibis divers? Glorification parfois orientée du patrimoine, discriminations concordataires maintenues au nom des traditions (sic), etc.

2/ Ensuite, la France semble nourrir l’inspiration raciste meurtrière à un degré qu’on […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Dans la même rubrique...

La pandémie divise les chrétiens du Brésil

Malgré le nombre de cas de Covid-19, la grande majorité des chrétiens du pays défendent la position de déni du président.

Un contenu proposé par Réformés

Racisme dans la police

Comment comprendre le retentissement mondial de la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis ? Le racisme dans la police est-il une réalité en France, en Belgique, comme aux Etats-Unis ou au Canada ?

Un contenu proposé par Campus protestant

À Minneapolis, le souvenir de Martin Luther King ?

Après la mort de George Floyd, les émeutes sont-elles le prolongement du combat de Martin Luther King ? Pas sûr…

Un contenu proposé par

Donald Trump et sa Bible : les raisons d’un coup médiatique

Alors que les manifestations continuent d’embraser les États-Unis, le président américain a posé, une bible à la main, devant une église proche de la Maison Blanche.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram