édito

Le journaliste et le prophète

La mort d’un nouveau journaliste, tué en Ukraine alors qu’il suivait un convoi humanitaire, nous rappelle le prix d’une information libre et le rôle prophétique d’une profession trop souvent décriée.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 1 juin 2022

Auteur : Jean-Marie de Bourqueney

Un nom : Frédéric Leclerc-Imhoff. Un âge : 32 ans. Trop tôt pour mourir. Ce journaliste reporter d’images savait, comme tous les journalistes en Ukraine ou ailleurs, que la guerre n’est pas un jeu, que le risque pour eux est permanent. Il est chaque jour calculé, évalué. Mais là, il s’agit d’un crime de guerre : le bombardement d’un convoi humanitaire. Et comme s’il fallait ajouter de l’horreur à l’horreur, Moscou qualifie ce journaliste de « mercenaire » ! Mais jusqu’où ira le mensonge permanent ?

Ce huitième journaliste tué (et second français), nous oblige à nous poser la question du risque. Doit-on risquer sa vie pour l’information ? Doit-on envoyer des journalistes sur place ? La réponse appartient à chaque journaliste, librement, et à chaque rédaction. Mais Frédéric Leclerc-Imhoff, comme les autres, considérait que son métier était une mission pour la vérité et pour l’histoire. Rien ne serait pire en effet qu’une guerre que l’on ne regarde que de très loin. Rien ne serait pire pour le peuple ukrainien que l’on ne connaisse pas la véracité des faits de cette guerre abjecte. Rien ne serait pire que de continuer à laisser seule la propagande, sans contradiction. Ce serait la quintessence du totalitarisme à l’échelle planétaire. Plus tard, les historiens se nourriront du courage de ces journalistes pour conserver les traces de cette tragédie ukrainienne.

Ouvrir des possibles

Au fond, le journaliste a quelque chose du prophète biblique. Comme lui, il dévoile les faits ; il remet en question les […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’humiliation prétendue de la Russie

Les Européens se divisent sur leur attitude envers Vladimir Poutine. Emmanuel Macron vient de relancer le débat en affirmant qu’il ne faut pas « humilier la Russie ».

Un contenu proposé par L’esprit européen

Union européenne : vives inquiétudes autour du retour au charbon

Bruxelles et des ONG de défense de l’environnement s’inquiètent de l’annonce de certains pays de l’UE tels que l’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas, d’un recours accru au charbon.

Un contenu proposé par Réforme

Climat : d’ici 5 ans, le seuil de +1,5°C pourrait être dépassé

La probabilité d’un dépassement temporaire du seuil de température de 1,5°C ne fait que s’accroître depuis 2015, d’après un nouveau bulletin sur le climat publié par les Nations unies.

Un contenu proposé par Réforme

Nigeria : massacre dans une église le jour de Pentecôte

Plusieurs personnes ont été tuées par des hommes armés dans une église catholique au Nigeria durant la messe de la Pentecôte dimanche 5 juin. Le pape François déplore la mort de “dizaines de fidèles”.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast