Les anti-européens restent minoritaires en Europe

Les anti-européens restent minoritaires en Europe

La montée des extrêmes anti-européens en Europe est contrebalancée par d’autres forces.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 27 mai 2019

Auteur : Thomas Ferenczi

Les partis nationalistes ont encore progressé en Europe. C’est la première leçon du scrutin, la plus spectaculaire et la plus inquiétante. Cette progression n’est pas une surprise mais la confirmation d’une tendance qui affecte depuis plusieurs années la plupart des pays du Vieux Continent. Une large fraction de la population européenne est désormais séduite par le discours anti-européen que véhiculent ces partis.

Certes ceux-ci ne demandent plus que leurs pays sortent de l’Union ni même de la zone euro, mais leur objectif est bel et bien de démanteler de l’intérieur la […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Sur le même thème

Un populisme structurel

Un populisme structurel

Au lendemain des résultats des élections européennes, il faut se rendre à l’évidence : le populisme et le nationalisme prospèrent dans la plupart des pays d’Europe.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance
Élections 2019 : le nouveau paysage de l’Europe

Élections 2019 : le nouveau paysage de l’Europe

Quand les responsables politiques et les commentateurs prennent la pose, est-il possible de marquer un temps de pause ? L'analyse de Réforme.

Un contenu proposé par
Faut-il attendre le salut de l’Union européenne ?

Faut-il attendre le salut de l’Union européenne ?

De L’Europe on peut prendre le meilleur et améliorer la solidarité et la justice, écrit le pasteur Olivier Brès.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !