conflit

Les chefs religieux appellent à la paix en Éthiopie

Les appels émanant de responsables religieux se multiplient pour que le conflit armé qui ravage la région du Tigré depuis début novembre prenne fin.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 29 décembre 2020

Auteur : Augustine Passilly

À plusieurs reprises, des responsables religieux d’Éthiopie et du monde entier ont appelé à la fin des combats dans le Tigré. Situé au nord du pays, cette région aux velléités indépendantistes est en proie à des affrontements armés depuis l’assaut lancé le 4 novembre par le premier ministre Abiy Ahmed pour tenter d’en reprendre le contrôle. Officiellement cessés le 7 décembre, soit dix jours après avec la prise de la capitale provinciale Mekelé, les combats semblent en réalité se poursuivre, comme l’indique le flux de réfugiés qui continue de franchir la frontière soudanaise. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés recensait 52 663 exilés le 22 décembre.

Un appel au dialogue

Dès le 5 novembre, le Conseil interreligieux d’Éthiopie, qui regroupe orthodoxes, catholiques, protestants et musulmans, préconisait une désescalade des […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Arabie saoudite : le blogueur et militant Raif Badawi libéré après 10 ans de prison

Il était derrière les barreaux depuis 2012 pour avoir prôné la fin de l'influence de la religion sur la vie publique en Arabie saoudite.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Irlande du Nord : victoire des nationalistes du Sinn Fein

Samedi 7 mai, le Sinn Fein, partisan d’une réunification de l’Irlande, a remporté les législatives en Irlande du Nord et a ainsi devancé les unionistes au pouvoir depuis des décennies.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Ukraine : une guerre identitaire, spirituelle, humanitaire (2/3)

Deuxième volet de notre série sur l'Ukraine. «Des enjeux spirituels forts», par Hermann Grosswiller.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Hongrie : Viktor Orban écrase l’opposition aux législatives

Dimanche 3 avril, le Fidesz, parti du Premier ministre nationaliste, a largement devancé une coalition inédite, allant de la gauche à une formation issue de l’extrême droite.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast