Les Églises appellent à une mise en œuvre de la Cop21

Les Églises appellent à une mise en œuvre de la Cop21

Cop21, Cop22... L'engouement des pays signataires pour la cause climatique semble s'essouffler...

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 12 janvier 2017

Auteur : Gérald Machabert

La Cop21 avait enfin obtenu, en 2015 à Paris, un engagement des pays signataires à maintenir l’augmentation mondiale de la température sous le seuil de 2°C et même à poursuivre les efforts pour la limiter à 1,5°C. Porté par cet engouement, rarement un traité international n’aura été ratifié aussi rapidement. Pourtant, quelques semaines après la Cop22 à Marrakech, l’optimisme semble remisé au placard. Les Églises interpellent les pays signataires.

À la veille de l’ouverture de la Cop22 (22e Conférence des parties sur les changements climatiques, de l’ONU) à Marrakech, les organisations non-gouvernementales religieuses interpellaient les représentants des pays à faire de cette nouvelle rencontre la mise en œuvre concrète de l’accord de Paris – signé un an plus tôt et ratifié par le nombre suffisants de pays émetteurs de CO2 depuis. Pour le porte-parole de cette rencontre, le pasteur Henrik Grape, représentant le groupe de travail sur les changements climatiques du Conseil œcuménique des Églises (COE), l’agenda 2030 sur le développement durable [de l’ONU] et l’Accord de Paris, sont deux instruments internationaux qui peuvent faire la différence en réorientant le monde vers un futur plus juste et durable. Il demandait aux parties de la Cop22 de démontrer que l’Accord de Paris est réel et à renforcer les ambitions à maintenir sous la barre des 1,5°C l’augmentation mondiale de la température. Il les appelait également à une transition rapide vers une économie sobre en carbone, en mettant fin à la dépendance aux énergies fossiles et en investissant massivement dans les énergies renouvelables.

La Chine doit s’engager plus

Quelques jours plus tard, le Comité exécutif du COE, réuni à Nanjing et à Shaghai, en Chine, enfonçait le clou de cette interpellation en publiant une déclaration sur la justice climatique. Le texte souligne que l’Accord de Paris est entré en vigueur après un rapide processus de ratification, rejoint par la Chine et les États-Unis d’Amérique, les deux plus gros pollueurs de la planète. Le Comité exécutif du COE salue et note avec satisfaction l’exemple du gouvernement chinois qui a ratifié l’Accord de Paris et qui « est leader mondial des investissements dans le développement des énergies renouvelables ». Mais la déclaration encourage le gouvernement chinois à faire preuve de davantage de leadership en réduisant ses propres émissions de gaz à effet de serre, conformément aux engagements de l’Accord de Paris.

Le COE pour une véritable justice climatique

Rappelant le rôle central des Églises et des mouvements interreligieux dans la réflexion en faveur d’une véritable justice climatique, la déclaration du COE appelle tout particulièrement les pays riches industrialisés à augmenter leurs aides (y compris via un transfert de technologies) et à respecter leur engagement de consacrer 100 milliards de dollars par an à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à leurs effets à partir de 2020.

Dans la même rubrique...

Emmanuel Macron à la rencontre du peuple irakien

Le président français s’est rendu à Notre-Dame de l’Heure, à la rencontre des chrétiens d’Orient, mais aussi à la Mosquée al-Nouri de Mossoul, ainsi qu’à la Kadhimiya, haut lieu de spiritualité chiite.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Le mouvement Young Earth ou “jeune Terre”

Pour certains chrétiens tenants d’une approche littéraliste de la Bible, la Terre n’est âgée que de quelques milliers d’années.

Un contenu proposé par Réforme

Ces personnalités du Sud qui dynamisent la mission

Ils servent grâce à des moyens différents, mais partagent le même cœur : venir en aide et annoncer l’Évangile dans les pays du Sud. Qui sont ces missionnaires ? Portraits.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Joe Biden s’est directement adressé aux assaillants

"Nous ne pardonnerons pas, nous n’oublierons pas." Le président américain s’est exprimé dans une conférence de presse à la suite d’un attentat qui a fait au moins 85 victimes à Kaboul.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants