Les évangéliques conservateurs fidèles à Trump, envers et contre tout
élections américaines

Les évangéliques conservateurs fidèles à Trump, envers et contre tout

Lors du scrutin du 3 novembre, le groupe religieux qui représente près d’un quart de l’électorat américain a de nouveau fait bloc derrière le candidat républicain.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 7 novembre 2020

Auteur : Noémie Taylor-Rosner

Malgré sa probable défaite, beaucoup continuent de le soutenir et de prier pour un renversement de situation.

Ils avaient largement contribué à faire élire Donald Trump en 2016. Quatre ans plus tard, leur soutien n’a pas failli. Selon des chiffres de l’Associated press, environ 80% des évangéliques conservateurs blancs ont accordé leur confiance au président sortant lors de la présidentielle du 3 novembre. Un pourcentage quasi-identique à celui de 2016 (81%).

Alors que des voix dissonantes avaient commencé à se faire entendre au sein la mouvance évangélique, notamment sur le traitement de la question migratoire par l’administration Trump et sur la personnalité du président, elles n’ont, semble-t-il, eu que peu d’impact sur le vote de de l’électorat fétiche du milliardaire. Et pour cause : “au cours des quatre dernières années, le président a tout fait pour persuader les évangéliques qu’ils étaient leur homme”, expliquait mercredi le politologue américain Scott Waller, au magazine Christianity Today. Le président a notamment signé plusieurs décrets renforçant les […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

Ce que je ne comprends pas avec les évangéliques américains

Pourquoi les protestants évangéliques soutiennent-ils un homme qui a des valeurs contraires à celles qu'ils défendent ? L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis
États-Unis : la pasteure Paula White-Cain s’inquiète d’un “vol” de l’élection

États-Unis : la pasteure Paula White-Cain s’inquiète d’un “vol” de l’élection

La conseillère spirituelle de la Maison-Blanche, qui s’inscrit dans le courant néo-charismatique, est une proche de Donald Trump.

Un contenu proposé par

Les présidents américains ont-ils trop de pouvoir ?

Au-delà du président Trump et de ses outrances, ce sont les institutions américaines qui fonctionnent mal aujourd’hui. Débat en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram