Liban : la jeunesse est fatiguée d’attendre

Liban : la jeunesse est fatiguée d’attendre

Après une période d’accalmie, les protestations violentes d’une partie de la jeunesse libanaise ont repris ce week-end. Signe que tout reste encore à faire.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 20 janvier 2020

Auteur : Massimo Prandi

Deux mois après la démission du Premier ministre libanais, Saad Hariri, les manifestations ont repris de plus belle ce week-end. Le bilan est lourd : plus de 500 blessés selon les données des ONG locales et de la Croix Rouge, dont certains graves. Mais  on comptabilise aussi de nombreuses arrestations et emprisonnements (le nombre officiel n’est pas précisé). Comme à Hong Kong, la rébellion a quitté les modes pacifiques bon enfant et adopté des méthodes violentes.

Durant tout le week-end, y compris la nuit, les rues principales de la capitale Beyrouth se sont transformées en un théâtre à ciel ouvert de guérilla urbaine. Les hostilités ont été ouvertes par des groupes de […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

La colère constructive

Et si la colère exprimée dans les manifestations pouvait se transformer en force de proposition, espère Valentine Zuber.

Un contenu proposé par
Beyrouth : vous avez dit ville protestante ?

Beyrouth : vous avez dit ville protestante ?

Découvrez l'édito d'Anie Boudjikanian, présidente de l’ACO Fellowship Beyrouth, dans la revue Le Levant de décembre 2019 consacrée à la capitale libanaise.

Un contenu proposé par Le Levant
Liban : accompagner les réfugiés

Au Liban, elle travaille pour les « couloirs humanitaires »

Soledad André, envoyée du Défap au Liban, accompagne les familles syriennes ou irakiennes qui seront accueillies en France.

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire