Noël à Beyrouth

Noël à Beyrouth

Le pasteur Pierre Lacoste, envoyé du Défap à la paroisse protestante francophone de Beyrouth, fait part de ses impressions à l’approche de Noël.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 21 décembre 2015

Lire directement l’article sur Défap

Alors que les familles libanaises s’apprêtent à célébrer Noël, que les rues de Beyrouth, à l’image de toutes les capitales du monde, scintillent en rouge et blanc, affichant l’apparence du bonheur, le mot « espérance » a-t-il encore un sens ici ? Depuis presque 6 mois, les poubelles quittent les beaux quartiers pour s’entasser aux abords de la ville, dans ces banlieues pourries où vivent les pauvres, les réfugiés. Un peu plus, un peu moins… qu’est-ce que ça peut bien leur faire après tout ? La crise des poubelles, symbole d’une crise plus profonde, a donné naissance à des mouvements de contestation citoyenne : « Vous puez ! » ; tags et slogans en anglais et en arabe montrant du doigt les vrais fautifs, « les saboteurs de la République » comme les appelle chaque matin le quotidien l’Orient-le-Jour.

Noël ici, c’est aussi la présence de 1 300 000 réfugiés Syriens, familles dont la plupart sont sans emploi, sans école, sans maison, sans avenir, est-ce encore une vie ? Noël ici, c’est la guerre ou le blackout aux frontières Nord, Sud et Est. Au Liban, il n’y a guère que la Méditerranée qui offre aux regards l’illusion de la liberté vers l’occident. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

L’Église réformée vaudoise s’engage pour le mariage pour tous

À cet effet, une série de cinq vidéos ont été réalisées pour être diffusées sur les réseaux sociaux.

Un contenu proposé par Réformés

Introspection européenne

Les citoyens sont invités à dire ce qu’ils attendent de l’Europe.

Un contenu proposé par L’esprit européen

Le pasteur Jesse Jackson a reçu la Légion d’honneur

Emmanuel Macron a remis lundi l’insigne de Commandeur dans l’Ordre National de la Légion d’honneur au pasteur baptiste américain Jesse Jackson pour son action en faveur de l’égalité des droits et son combat contre le racisme et l’exclusion.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

S’amuser malgré la pandémie

Avec les centres d’accueil, les enfants parrainés trouvent un lieu où ils peuvent jouer et se faire des amis. Temporairement fermés à cause de la pandémie, et pour ne pas laisser les enfants sans occupations, le personnel des centres a dû se montrer créatif.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR