Syrie : Donald Trump aux prises avec la politique étrangère

Spécialiste de la politique étrangère des États-Unis, l’historienne Maya Kandel revient sur la décision de Donald Trump de frapper la Syrie. Entretien.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 15 avril 2017

Auteur : Louis Fraysse

Trump, l’anti-Obama ?

Donald Trump a ordonné, le 6 avril dernier, une frappe de missiles contre la base aérienne d’al-Chayrat, en Syrie, moins de deux jours après l’attaque chimique contre la ville de Khan Cheikhoun, tenue par les insurgés. Comment l’expliquez-vous ?

Un aspect fondamental du comportement politique de Donald Trump est qu’il veut se démarquer le plus possible de Barack Obama, de la même façon qu’Obama avait tenu à se distinguer de George W. Bush, son prédécesseur. Trump n’a pas oublié à quel point Obama a été accusé d’être « faible », et d’avoir mis à mal la crédibilité des États-Unis en n’agissant pas après les attaques chimiques du régime syrien en 2013. Face à ce qu’il a estimé être une provocation, un test de la part de Bachar el-Assad, Trump a voulu agir unilatéralement, avec en tête cette conviction : quand on est provoqué, on réagit. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’Église réformée vaudoise s’engage pour le mariage pour tous

À cet effet, une série de cinq vidéos ont été réalisées pour être diffusées sur les réseaux sociaux.

Un contenu proposé par Réformés

A Cuba, une colère dans la rue

Dimanche 11 juillet, en pleine crise économique, des milliers de Cubains sont descendus dans la rue. Un événement rarissime.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Après l’assassinat du président, la crise humanitaire ?

La mort du président haïtien est survenue alors que la violence des gangs va croissant depuis un mois à Port-au-Prince. Conséquence directe : les actions d’aide en faveur des Haïtiens les plus vulnérables risquent d’être bloquées.

Un contenu proposé par Défap

Vers une réforme de la fiscalité mondiale

Rassemblés à Londres le 5 juin, les ministres des finances des pays du G7 se sont accordés à mettre en place un taux d’imposition minimum des bénéfices des sociétés.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire