Une nouvelle vie pour Fahim et Lana

Une nouvelle vie pour Fahim et Lana

Depuis quelques semaines, un papa et sa fille syriens reprennent pied après un long exode. Une famille alsacienne leur a ouvert plus que ses portes.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 8 décembre 2015

Auteur : Caroline Lehmann

Pour Thierry Schuler, accueillir des personnes qui vivent une situation dramatique va de soi depuis que petit, il a entendu ses parents et grands-parents évoquer leur exil dans le Périgord en 1939, lors de la guerre. De plus, sa femme, lui et leurs enfants ont vécu quatre ans en Afrique. C’est donc tout naturellement que dès le mois de mars dernier, ils ont répondu à l’appel de la FEP et proposé leurs services.

Dès l’arrivée de Fahim et Lana, le contact a été chaleureux : « Malgré les drames qu’ils ont vécus, ils gardent le sourire et sont très ouverts », explique Thierry Schuler. « Il y a bien la barrière de la langue, mais on communique en anglais et si nécessaire, Lana traduit en arabe. » Cette dernière a pu être scolarisée sans difficulté dans un collège de Haguenau où elle se rend chaque jour seule, en train. Quant à Fahim, ancien assistant ingénieur dans le génie civil qui a fait dix ans de prison pour s’être opposé au régime syrien, il montre lui aussi beaucoup de bonne volonté pour apprendre le français par internet.

Selon Thierry Schuler, accueillir des personnes réfugiées n’est pas compliqué mais demande de la disponibilité. Son épouse Anita n’a pas d’activité professionnelle actuellement, cela lui permet d’accompagner Fahim dans ses démarches en vue de l’obtention du statut de réfugié. Prochaine étape : trouver un logement plus pérenne, en lien avec la FEP.
En attendant, les échanges entre les deux familles sont très riches. « On reçoit autant qu’on donne ! », confie Thierry Schuler, heureux de découvrir la gastronomie du Moyen-Orient que Fahim lui fait peu à peu découvrir. Ensemble, ils parlent aussi de la situation en Syrie et évoquent des questions de religion – Fahim et Lana sont d’origine musulmane ; chez les Schuler on prie le Dieu de Jésus-Christ avant les repas.

Dans la même rubrique...

Amitiés arméniennes

J’ai une sympathie naturelle pour les Arméniens à cause de ceux que je connais. Comme je ne connais pas d’Azerbaïdjanais, mon cœur penche pour l’Arménie. Cela dit, on ne fait pas de politique avec son cœur, mais avec la raison.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

La Suisse en marche vers le mariage pour tous

Après le Conseil national en juin dernier, la Commission des affaires juridiques du Conseil des États s’est aussi prononcée en faveur de ce texte, jeudi 12 novembre.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Cinq choses à savoir sur Joe Biden

Le 7 novembre, après un duel serré contre Trump et quatre jours de suspens, Joe Biden a été officiellement élu 46e président des Etats-Unis. Connaissez-vous tout de lui ?

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Fermeture des lieux de culte en Angleterre : un dangereux précédent

L'ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis en garde le gouvernement contre les conséquences pour la liberté religieuse d'une interdiction des lieux de culte lors du deuxième confinement.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast