Vendues comme esclaves

Vendues comme esclaves

Retour sur le sort tragique des lycéennes enlevées par les milices islamistes de Boko Haram au Nigeria. Et sur les pratiques de l'esclavage aujourd'hui.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 8 mai 2014

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

Il y a quelques jours, surprise avec ce titre d’un journal français : « Les islamistes de Boko Haram restaurent l’esclavage au Nigeria. » Ah bon, vraiment ? Parce que l’esclavage avait disparu avant Boko Haram ?

Il est grand temps de secouer les écailles qui obturent la vue des bons esprits qui, depuis leurs certitudes d’occidentaux shootés au «progrès» bisounours, regardent de loin, très très loin, les réalités brutales d’un monde contemporain confronté massivement au trafic d’êtres humains.

Le sort tragique des lycéennes enlevées par les milices islamistes de Boko Haram au Nigeria et vendues comme une marchandise s’inscrit dans une réalité déjà bien ancrée: celle d’un esclavage moderne infra-médiatique, bien moins spectaculaire que celui d’antan (le «commerce triangulaire»), mais communément pratiqué en maints endroits de la planète sur fond d’exploitation de la misère humaine.

Cet esclavage prend aujourd’hui de multiples formes parmi lesquelles on peut distinguer quatre types (qui se recoupent souvent en partie dans la pratique). […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Dans la même rubrique...

Sri Lanka : le Conseil œcuménique des Églises réagit aux attentats

Le Conseil œcuménique des Églises a exprimé sa solidarité avec les Églises et le peuple sri-lankais après les attentats à la bombe perpétrés contre des églises et des hôtels, dimanche 21 avril, jour de Pâques.

Un contenu proposé par Évangeliques.info
Népal, 4 ans après le séisme

Népal, 4 ans après le séisme

Le 25 avril 2015, un violent tremblement de terre secouait le Népal, faisant près de 9 000 victimes et détruisant près de 800 000 maisons individuelles.

Un contenu proposé par Croire et vivre
En Ouganda, une application remplace les Bibles en papier

En Ouganda, une application remplace les Bibles en papier

De nombreuses Églises en Ouganda ont perdu tous leurs ouvrages religieux à cause de la guerre.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants