Le « nouveau converti » est dit prosélyte (du latin ecclésiastique proselytus, et du grec προσήλυτος prosêlutos, « nouveau venu (dans un pays) ».

A travers les siècles, le terme prosélytisme a connu une véritable évolution. Au fil du temps, la sémantique de ce dernier a évolué et s’est élargie. Le prosélytisme a tout d’abord été associé à l’adhésion à une cause, et non plus seulement à la religion. On a notamment parlé de prosélytisme révolutionnaire ou laïque. Il est aujourd’hui communément utilisé pour désigner le zèle déployé par une (ou plusieurs personnes) afin de convertir quelqu’un à ses (ou leurs) idées, parfois même en usant de la force. Il a, par conséquent, une connotation que l’on peut qualifier de négative. Enfin, le terme « prosélyte », tel qu’utilisé à notre époque par les médias, désigne aussi bien un membre ancien faisant du prosélytisme, qu’un nouveau venu.


La question du prosélytisme est particulièrement délicate lorsque les individus se trouvent dans une relation hiérarchique ou affective (cadre familial par exemple). On peut donner comme exemple du prosélytisme, un professeur qui enseigne à ses élèves des convictions religieuses comme des vérités absolues au lieu de le faire librement. La problématique du prosélytisme dans l’éducation a été traitée pour la première fois en 1976 au Danemark lorsqu’un couple s’est opposé à l’éducation sexuelle au sein d’un établissement scolaire.


Tel qu’employé dans le langage courant aujourd’hui et lorsqu’il a été fait usage de la force, le prosélytisme est en opposition avec l’un des solas de la pensée protestante : « Sola fide ». Effectivement, la foi naît de la rencontre personnelle avec Dieu et tout être est appelé à la recevoir dans la liberté. Néanmoins, au sein de la religion protestante, lorsqu’il est employé dans son sens d’origine, le terme « prosélyte » désigne toujours un nouveau converti.


Continuez votre lecture avec nos recommandations ci-dessous :

Prosélytisme ou évangélisation ?

Les communautés évangéliques issues de l’immigration usent largement de l'évangélisation, au risque d’être accusées de prosélytisme. Reportage.

Un contenu proposé par Campus protestant

Bible à l’école : l’Éducation nationale fait appel

L’Éducation nationale fait appel du jugement lavant Matthieu Faucher de toute accusation de prosélytisme. Son avocat se dit « confiant ».

Un contenu proposé par

Évangéliques : pour une autocritique constructive

Les dérives de certains évangéliques brésiliens ou américains doivent interpeller leurs homologues français.

Un contenu proposé par
Savoir pour connaître

Savoir pour connaître

Depuis septembre 2016, Sciences Po Paris et l’amphithéâtre des religions organisent une formation, « Emouna » sur les liens entre les religions et les institutions. Témoignage

Un contenu proposé par Présence
La Réforme protestante au Moyen-Orient

La Réforme protestante au Moyen-Orient

2017 marque le 500e anniversaire de la Réforme protestante. Au Proche-Orient, elle est présente depuis à peu près 200 ans. Quelle était cette « Réforme » qui atteignit le Moyen-Orient 300 ans après la Réforme européenne ?

Un contenu proposé par Le Levant
Islam : comment prévenir la radicalisation en prison ?

Islam : comment prévenir la radicalisation en prison ?

Différents dispositifs veulent endiguer la propagation de l’islam radical parmi les détenus, des « unités de prévention du prosélytisme » aux programmes de déradicalisation.

Un contenu proposé par
Lutter contre la radicalisation en prison

Lutter contre la radicalisation en prison

Témoignage du pasteur Philippe Kabongo-Mbaya, aumônier à la maison d’arrêt de Fresnes sur la lutte contre les djihadistes en prison.

Un contenu proposé par

Recevez chaque mardi et vendredi la newsletter de Regards protestants ! S'inscrire