RELIGIONS

A Mulhouse, un calendrier pédagogique

Chaque année depuis 18 ans, la ville de Mulhouse réunit les responsables locaux des différents cultes pour éditer un calendrier interreligieux qui sert aussi de support aux interventions en établissements scolaires.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 28 mars 2022

Auteur : Anne Mellier

Cette année, Ramadan, Pâques et Pessa’h seront célébrés en avril. Sur le calendrier édité par la ville de Mulhouse, les trois fêtes figurent ensemble sur une page. Un point de couleur renvoie à une légende détaillant leur signification pour les croyants. Fruit d’un dialogue interreligieux de longue date, le calendrier de Mulhouse est né en 2004. « La Société industrielle de Mulhouse organisait des conférences interreligieuses et nous constations, avec les différents responsables de cultes, qu’il ne restait pas de traces de ces interventions une fois qu’elles étaient terminées, retrace Embarek Guerdam, imam à Mulhouse. À partir de nos discussions, nous avons eu l’idée de créer un calendrier qui pourrait être un outil pédagogique et un reflet du vivre ensemble. »

« Au départ, il y avait un pasteur de l’Uepal, un représentant du culte catholique, un imam et un rabbin autour de ce projet, détaille Paul Quin, adjoint aux cultes. Mais Mulhouse est une ville qui compte 80 lieux de cultes et un certain nombre de sensibilités religieuses : en 2006, les bouddhistes, les orthodoxes et les protestants évangéliques nous ont rejoints. »

Chaque année, les responsables des cultes choisissent un thème, abordé dans les premières pages du calendrier. « Ce n’est pas toujours facile d’arrêter notre choix car il faut une thématique sur laquelle chacune des religions a quelque chose à dire, expose Jean-Marc Bellefleur, pasteur baptiste à Mulhouse. Mais cela occasionne de belles discussions. »

Un thème différent chaque année

En résulte un bel objet, qui sert à tous de support pédagogique. « Il nous est très utile lorsque l’on intervient dans les écoles, explique le pasteur Francis Muller. Il nous aide à montrer que l’on peut avoir des religions différentes et s’entendre, quand on le présente collectivement avec les autres ministres du culte. Cela montre que l’on travaille ensemble. »

Le pasteur le distribue aussi aux étudiants et constate qu’il fait naître des échanges entre chrétiens et musulmans. Il est également affiché sur les murs de l’aumônerie où officie Embarek Guerdam à l’hôpital : il lui arrive fréquemment qu’on lui en demande des exemplaires. Depuis 18 ans qu’il existe, le calendrier connaît un beau succès : les 4000 à 5000 exemplaires imprimés par la mairie s’écoulent rapidement. Il est depuis quelques années disponible en ligne sur le site de la mairie (www.mulhouse.fr).

Dans la même rubrique...

La Pentecôte prend du sens avec Shavou’ot

Cette année, la Pentecôte et la fête de Shavou’ot tombent le 5 juin, cinquante jours après Pâques et Pessah. Cette conjonction est source d’enseignement et peut donner aux célébrations de la Pentecôte une saveur particulière.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Musulmans et chrétiens : dialogue autour de la prière

Si le protestantisme insiste sur la liberté du croyant, l’Islam propose un obligation rituelle pour s’en remettre à Dieu à chaque moment de l’existence. Dialogue entre le pasteur Pierre Lacoste et l’iman Mahmoud Doua autour de la pratique commune de la prière.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast