Les évangéliques considéraient que les catholiques n’étaient pas vraiment des chrétiens et qu’ils avaient besoin de se convertir, et les catholiques considéraient que les évangéliques n’avaient pas le sens de l’Église.
Avec le temps, les regards croisés ont été plus nuancés. En se connaissant mieux, ils ont appris à se respecter. En prenant le risque de la généralisation forcément caricaturale, nous pouvons pointer trois points communs et trois différences. […]