Alors la maman dit : “c’est grave docteur ?”

Vous verrez, ‘les journées sont longues mais les années passent vite’ et les plus belles mamans ont toutes un petit grain de folie...

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Publié le 6 décembre 2017

Auteur : Rebecca Dernelle-Fischer

Lire directement l’article sur Fabuleuses au foyer

Parfois, pour rire (ça doit être de l’humour de psy), je m’imagine un dialogue entre un psychiatre et une maman.

Et je ris… je m’imagine le docteur d’un certain âge cocher des listes de symptômes qui n’en finissent pas, sauter d’un diagnostic à l’autre dans sa tête, compter les années de thérapie nécessaires pour traiter tout cela et désespérer, jusqu’à ce que… attendez, imaginez avec moi.

Il dirait poliment : « Bonjour Madame, je vous en prie, installez-vous donc » et il noterait dans son carnet : « J’accueille madame Y., son regard est vide, ses lunettes sales, les cernes sont marquées, les cheveux sont […]

Lire la suite sur Fabuleuses au foyer

Dans la même rubrique...

Une baisse d’impôt relance-t-elle l'économie ?

Une baisse d’impôt relance-t-elle l’économie ?

Eléments de réponse dans l'émission "Vous avez dit économie ?"

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte

La démocratie et après ?

L'édito vidéo du 13 février de Samuel Amedro, conseiller théologique à Réforme.

Un contenu proposé par
Le langage pour favoriser le dialogue et non la violence

Le langage pour favoriser le dialogue et non la violence

Le langage devient de plus en plus le lieu de la loi du plus fort et n’échappe plus à la violence. L'analyse de l’historienne Valentine Zuber.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fabuleuses au foyer

Fabuleuses au foyer est un blog collaboratif de mamans : chroniques optimistes, petits trésors pour le quotidien, idées de lectures, portraits de Fabuleuses… Rejoignez les Fabuleuses mamans sur Facebook ! Pour encore plus de réflexions sur la vie au foyer, inscrivez-vous à la fabuleuse newsletter.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants