Ouvrier installant du papier goudronné sur le toit d'un bâtiment. Installation sur un toit plat. Système d'étanchéité au gaz et au chalumeau.
Solidarité

Bat’ire : une entreprise d’insertion dans le domaine du bâtiment

Les objectifs de Bat'ire : La rénovation d’appartements ou d’autres locaux grâce à une main d’œuvre sur le chemin du retour à l’emploi.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 25 août 2020

Auteur : Denise Cousty

Le président Jean-Pierre Boisset précise, « Deux types de personnes travaillent au sein de Bat’ire : Des “encadrants” qui sont des permanents en CDI, c’est-à-dire des professionnels formateurs, dans le domaine du bâtiment ; et des personnes envoyées par Pôle emploi ou d’autres prescripteurs locaux, qui ont besoin d’une expérience professionnelle pour trouver ou retrouver un emploi ; dit autrement, il s’agit d’un encadrement social ». Dès l’origine les valeurs chrétiennes ont été mises en avant : la vocation c’est d’aider des personnes, quelles que soient leur religion ou leur provenance ; l ’acquisition d’un travail permet l’insertion.

Ces personnes ont besoin d’un encadrement social, par exemple apprendre ou réapprendre la ponctualité, la tenue correcte, respecter les délais pour le chantier prévu, etc. Et bien entendu apprendre ou parfaire un métier. « Le comportement au travail permet de se sentir bien pour la suite », rappelle encore Jean-Pierre Boisset.

Se former

L’origine de l’entreprise éclaire son cadre. Le pasteur Wilfred Monod, un des initiateurs du christianisme social, crée il y a près d’un siècle La Clairière, centre d’activité chrétienne, sociale, fraternelle, dépendant à l’origine de l’Église de l’Oratoire du Louvre. Son but : aider les enfants, les femmes et les hommes à surmonter leurs difficultés matérielles dans le respect de la dignité humaine. Un peu plus tard, rattachée au CASP (Centre d’action sociale protestant) La Clairière a pour vocation de prévenir l’exclusion définitive des personnes et familles les plus fragilisées sur le territoire Centre de Paris.

En 1992, La Clairière crée la petite entreprise Bat’ire sous la forme d’une association qui reste très proche du CASP. Sa vocation est l’insertion par le retour à l’emploi ; elle propose des accompagnements et une formation professionnelle dans les domaines du bâtiment en second œuvre, à l’exclusion du gros œuvre. Le principe est simple. « Nous fournissons un travail au clair (pas au noir) sur un chantier, chez des particuliers ou des collectivités, impliquant tous corps d’état (peinture, carrelage, électricité, plomberie, maçonnerie, etc.) » explique Bertrand Castelnau, le tout nouveau directeur, « Nous intervenons ainsi pour des rénovations ou modifications d’appartements, de locaux professionnels, de centres d’ hébergement, de parties communes d’immeuble. »

Pour repartir

Pour un total de 12 salariés, le taux d’encadrement est d’un professionnel pour une ou deux personnes en insertion. La clause de principe est de rester un an, deux au maximum, quelques mois seulement si une possibilité d’embauche se présente. La personne peut ainsi être libérée au pied levé. Les « ouvriers » ont parfois un passé lourd. Certains sont des réfugiés politiques, mais ils sont tous en situation régulière, déclarés à la préfecture. Ils ont tous besoin de reconnaissance. Pour cette raison Bat’ire les aide, à la fin de la période, en leur proposant, bien souvent par le biais du bouche-à-oreille, un poste dans une entreprise, dans laquelle ils pourront démarrer une vie nouvelle. « Bat’ire est une structure atyique », résume Bertrand Castelnau, « Elle forme des personnes pour que celles-ci partent et volent de leurs propres ailes. »

Contact : batire@laclairiere.org
60 rue Grenéta
75002 Paris

Vous pourriez aimer aussi

Comment le Covid influence la générosité

Les oeuvres d’entraide protestantes ont été touchées très différemment par la pandémie.

Un contenu proposé par Réformés

Armée du Salut : « la crise a dévoilé de nouvelles poches de pauvreté »

Entretien avec le porte-parole de la Fondation, Samuel Coppens.

Un contenu proposé par Une plume et des gens
Crise sanitaire : l'engagement des protestants

Crise sanitaire : l’engagement des protestants

« Responsabilité et liberté, deux valeurs chères au protestantisme peuvent nous inspirer ».

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast