Benoît Hamon : nous vivons une crise de solidarité, pas une crise des réfugiés

Benoît Hamon défend la mise en place de visas humanitaires et l’intégration par le travail des demandeurs d’asile.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 11 avril 2017

Benoît Hamon, candidat à l’élection présidentielle de 2017 pour le Parti Socialiste, était l’invité lundi 10 avril de la Fédération protestante de France. La rencontre était animée par Réforme.

La question de Franziska Dasnoy, chef de la plateforme d’accueil des réfugiés à la Fédération de l’Entraide protestante (FEP) :

Comme vous le savez, François Hollande s’était engagé à accueillir 30 000 réfugiés, aujourd’hui à peine 5 000 sont arrivés, et ce malgré le plaidoyer des associations. Je voulais savoir, au-delà des aides humanitaires que vous proposez, quels moyens comptez-vous mettre en œuvre pour favoriser un accueil effectif et une arrivée aussi effective de ces personnes, tout en favorisant l’insertion ?

Benoît Hamon : Je propose d’abord la mise en place de visas humanitaires, ce qui donnera la possibilité aux migrants de traverser la Méditerranée sans passer par les mains de passeurs et donc d’y laisser leurs économies et peut-être leur vie. Cette mesure fut créée par Charles Pasqua. Il n’est pas une référence pour moi en politique, mais je reconnais que sur ce point, il avait raison. Ces visas, c’est aussi leur intérêt, nous permettent de savoir qui rentre sur notre territoire. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

Laïcité : Benoît Hamon pour le strict respect de la loi de 1905

Pour Benoît Hamon, « la laïcité n’est pas une valeur, c’est un principe ».

Un contenu proposé par

Sécurité nationale et dissuasion nucléaire : le programme de Benoît Hamon

Benoît Hamon livre sa vision de la défense, en insistant sur le respect des frontières et une coopération européenne renforcée.

Un contenu proposé par

Benoît Hamon en faveur d’une allocation du « bien vieillir »

Benoît Hamon veut recruter des aides-soignants dans les maisons de retraite, mais aussi créer une « taxe robot » pour financer la protection sociale.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast