Réflexion

Comment témoigner de Jésus sans faire du prosélytisme ?

Une question que se pose Grace Nkunda, directrice du Foyer de Grenelle à Paris, l'une des fraternités de la Mission populaire évangélique.

Un contenu proposé par Blog pop

Publié le 7 février 2021

Nous avons une histoire puissante à partager avec nos contemporains. Puisque nous avons rencontré un Homme qui est le seul à faire la différence dans notre vie. Il suffit juste de le connaître personnellement. Lorsque nous avons fait sa connaissance, nous avons le désir de le faire connaître à d’autres, à ceux qui ne le connaissent pas encore. Il ne s’agit pas de le présenter à tort et à travers mais avec l’aide de son Esprit et la sagesse, nous pouvoir savoir comment s’y prendre, saisir les moments opportuns pour partager l’Espérance que nous trouvons en Lui.

Ce qui est intéressant avec cet Homme, c’est que chaque jour, Il nous donne de quoi témoigner. Il nous donne des occasions pour le faire. Mais savons-nous nous en saisir ? Ou nous défaussons-nous si facilement ? Les prétextes ne manquent pas. Et notre fausseté peut être un signe que nous avons encore besoin de mieux Le connaître nous mêmes. Puisque si nous Le connaissons vraiment, il sera plus facile pour nous de Le dire et de Le vivre.

Cette bonne nouvelle, il s’agit de Jésus-Christ : de sa venue sur terre jusqu’à sa mort et de sa résurrection. Il nous appelle à être des témoins de ce qu’Il a fait pour nous, pour que nous puissions avoir la Vie par son Esprit Saint. Et notre vie raconte de cette lumière qui brille en nous et de ce sel qui donne goût. Le fruit de nos actes, de nos paroles et de nos pensées manifeste en qui nous sommes enracinés.

Une façon d’être

Il ne s’agit pas de faire du prosélytisme. Il s’agit de partager notre vécu. Cela passe par les actes de tous les jours, les paroles qui sortent de notre bouche et notre attitude. Je suis la première à me repentir de ce que mon témoignage n’est pas toujours conforme à ce que je crois. Heureusement que Celui qui est au CENTRE, à savoir Jésus-Christ, est toujours prêt à me pardonner dès que je confesse mon manquement et que je reviens à Lui.

Souvent, nous sommes dans le contre témoignage sans nous en rendre compte. Combien de fois, avons nous entendu des personnes qui ont été repoussées par le manque d’amour, ou de paix ou de joie qui régnaient chez ceux là mêmes qui auraient dû en être les porteurs et les transmetteurs. Plusieurs fois, Jésus nous affirme qu’il nous donne la paix, la joie, l’amour, le pardon. Nous en sommes des récepteurs. Mais qu’avons nous fait de ce trésor caché en chacun de nous ? Lorsque les gens parlent de nous, est ce les caractéristiques qui leur viennent en premier en ce qui nous concerne sont la joie, la paix, l’amour ? Ou sombrons nous dans l’ambiance du moment, et nous laissons nous aller très vite et très facilement à la morosité, à la tristesse, à la critique, à l’angoisse, bref à tout ce qui caractérise notre époque ?

Café et bienveillance

Puissions nous faire que les Frats de la Mission Populaire soient ces lieux de ressourcements où les coeurs peinés peuvent repartir apaisés par le pain, le café, les démarches administratives accomplies, les devoirs faits…mais surtout avec un esprit renouvelé, changé, touché par la grâce qu’ils aurons croisé. Ce don qui questionne et interroge par sa bienveillance, sa disponibilité, son écoute, sa présence. N’est ce pas ce qu’a été la vie de Jésus. Jusqu’à donner sa vie ! Il a aimé jusqu’à donner sa vie pour les gens qu’Il aimait. Je pense que nous avons encore de la marge, beaucoup de marge !

Témoigner n’est pas un luxe pour les enfants du Dieu vivant. C’est un ordre. Il semble difficile d’imaginer un soldat qui n’obéit pas aux ordres de son chef. « Lorsqu’on dit attaques, il attaque, lorsqu’on dit défends, il défend », m’a dit un jour un Général de l’armée. Ne sommes nous pas des soldats de l’armée du Roi des rois ? Il nous a demandé de témoigner autour de nous avant de témoigner à des milliers de km. Alors, revêtons nous de toute l’armure pour rendre un témoignage juste, efficace, cohérent. Que notre vie, soit une reconnaissance pour ce qu’Il a fait pour nous, que ce soit notre manière de Lui dire MERCI pour tous les bienfaits qu’Il nous accorde chaque jour.

Vous pourriez aimer aussi

Covid et politique : liberté, liberté, chérie !

La pandémie réduit notre liberté et pendant ce temps là, un projet de loi met à mal la liberté des associations s’inquiète Sophie Simon-Clouzet, secrétaire-générale de la Mission populaire évangélique.

Un contenu proposé par Blog pop

Mineurs à la rue : les « responsables » politiques le sont-ils ?

Alors que la Maison Ouverte (93) héberge des mineurs migrants à la rue, son pasteur, Stéphane Lavignotte, s’interroge sur le sens de la responsabilités des politiques.

Un contenu proposé par Blog pop

La maison des fous ou l’e-paperasse aujourd’hui

Valérie Rodriguez, directrice de la Miss’Pop’ de Trappes (78) raconte comment les associations perdent leur temps dans l’e-paperasse…

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog pop

La Mission populaire évangélique dit « La Miss Pop » est une institution protestante française d’éducation populaire. Dans Blog pop, découvrez les réflexions et témoignages de ses animateurs.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants