Jean Castex
Politique

Covid-19 : jauges, télétravail « obligatoire », délai pour la dose de rappel… Ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement pour faire face à Omicron

L’exécutif a annoncé lundi de nouvelles mesures pour faire à la cinquième vague de Covid-19 et à la menace de la contagiosité du variant Omicron.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 28 décembre 2021

Auteur : Camille Verdi

Elles étaient attendues. Alors que la barre symbolique des 100.000 cas quotidiens de contamination au Covid-19 a été franchie le jour de Noël, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la nouvelle vague épidémique et à la menace du variant Omicron. “La situation est extrêmement tendue”, a déclaré le Premier ministre Jean Castex, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran, au sortir d’un Conseil de défense sanitaire, le 27 décembre.

Aucun couvre-feu pour la Saint-Sylvestre et rentrée scolaire maintenu

Le soir du 31 décembre, il n’y aura pas de couvre-feu. Mais les feux d’artifice et la consommation d’alcool seront interdits sur la voie publique. De même que toutes les cérémonies de vœux prévues en janvier sont annulées, a précisé Jean Castex, qui a annoncé qu’un nouveau point sur la situation sanitaire sera fait à la fin des vacances scolaires.

D’ailleurs, la rentrée scolaire prévue le 3 janvier ne sera pas reportée et “les cours ne sont pas basculés en distanciel”. “Nous assumons de sanctuariser l’école”, a lancé Olivier Véran, précisant toutefois qu’il pouvait y avoir certains cas graves chez les enfants.

Limitation des grands rassemblements en intérieur et en extérieur

Retour des jauges pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur et 5000 personnes en extérieur maximum. Jean Castex a par ailleurs précisé que les concerts debout seront interdits.

Idem pour la consommation debout dans les cafés et les bars et ce, dès le 3 janvier pour au moins trois semaines. “La consommation de boissons et d’aliments sera interdite dans tous les cinémas, théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance”, a également fait savoir le Premier ministre.

Délai pour le rappel réduit à trois mois

“La vaccination reste au cœur de notre stratégie”, a martelé Jean Castex. Car “elle prémunit contre les formes graves de la Covid-19” et ainsi contre “les risques d’hospitalisation”. Dès mardi 28 décembre, il suffira de trois mois (contre quatre auparavant) après une vaccination complète (soit après une deuxième injection ou après avoir contracté le Covid-19) pour bénéficier d’une dose rappel.

Des sanctions plus fortes contre les faux pass sanitaires

“Le gouvernement prévoit un accroissement des sanctions pour les faux pass sanitaires”, a prévenu Jean Castex, dénonçant une “un acte délibéré de mise en danger d’autrui”. Lundi, le Conseil des ministres adoptait un projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. “Dans les lieux où ce pass s’applique depuis plusieurs mois (…), il faudra justifier d’être vacciné pour pouvoir entrer”, a expliqué Jean Castex. Cette règle s’appliquera dès le 15 janvier, si la loi est adoptée au Parlement.

Retour du masque en extérieur

Si aucune date n’a été précisée, Jean Castex a annoncé que le port du masque pourrait devenir obligatoire “dans tous les centres-villes”.

Vers une modification des règles pour les cas contacts

Pour l’instant, Jean Castex et Olivier Véran n’ont pas annoncé de mesures d’allégement concernant la durée d’isolement des cas contacts. L’exécutif s’y penchera en fin de semaine. “Nous avons saisi le Haut Conseil de la santé publique qui émettra des recommandations cette fin de semaine, probablement d’ailleurs le 31 décembre, en vue d’alléger les conditions d’isolement des cas contacts”, a ajouté le ministre de la Santé. Aujourd’hui, être cas contact signifie devoir s’isoler pour sept jours (17 si l’on vit dans le même domicile qu’une personne infectée par le variant Omicron).

Télétravail « obligatoire » trois jours par semaine, quand c’est possible

Dès le 3 janvier, et pour trois semaines, le télétravail sera rendu obligatoire « trois jours minimum », quatre quand c’est envisageable, a annoncé l’exécutif. La mesure s’appliquera dans toutes les entreprises et pour tous les salariés pour lesquels cela est possible.

Dans la même rubrique...

Langage numérique : la banalisation du point d’exclamation

À l’écrit, numérique surtout, un changement de ponctuation s’est opéré : le point d’exclamation s’est substitué au point.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Crise des sous-marins, manifestations aux États-Unis, vague de chaleur à venir… Les 5 informations à retenir du week-end

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l'actualité du week-end écoulé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Et si l’on soutenait l’ACAT ?

Plutôt que d’évoquer les paris sur le prochain gouvernement, il nous semble utile de rappeler le rôle éminent de l’ACAT, Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, en un temps de violences généralisées.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Covid-19 : une solidarité familiale pendant la crise

D’après l’Insee, trois quarts des personnes ayant eu besoin d’aide ont sollicité leur entourage et, parmi elles, 94% l’ont obtenue.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi