promenade

De l’importance de se promener dans les cimetières

À l’occasion de la Toussaint, le théologien Antoine Nouis partage son intérêt pour ce que marcher dans les cimetières peut apporter aux vivants.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 31 octobre 2021

Auteur : Antoine Nouis

Un ordonnateur de pompes funèbres qui avait travaillé en plusieurs endroits me disait qu’on reconnaissait les cimetières protestants en ce qu’ils étaient moins bien entretenus que les cimetières municipaux. Ils sont souvent plus « poétiques » et ressemblent moins à ces barres d’immeubles avec les tombes en rangées bien rectilignes qui se croisent tous les 20 mètres, mais ils sont aussi moins bien entretenus.

Traditionnellement, les protestants vont peu au cimetière au nom d’une foi à la résurrection qui les libère de tout culte des défunts. Théologiquement, ils ont raison, mais psychologiquement ils ont tort. Le cimetière un bon lieu pour déambuler, non pour rendre un quelconque culte aux morts, mais pour prendre conscience de la fragilité, donc du prix, de la vie… de chaque goutte de vie.

Emil Cioran a dit : « À la moindre contrariété et, à plus forte raison, au  moindre chagrin, il faut se précipiter au cimetière le plus proche, dispensateur soudain d’un calme qu’on chercherait vainement ailleurs. Un remède-miracle, pour une fois. » À ne jamais fréquenter les cimetières, nous prenons le risque de nous croire immortels, de vivre à la surface de nous-mêmes, alors que c’est dans l’essentiel que se trouvent […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Procès du 13 novembre, jour 22 : la culpabilité des survivants

Lundi 11 octobre, 22e jour du procès des attentats du 13 novembre 2015, quinze survivants des attentats perpétrés au Bataclan ont défilé à la barre. Ce qui ressort de leurs témoignages : le sentiment d’illégitimité à vivre.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Bénéficiaires ou acteurs ?

Toute relation d’aide interroge nos motivations, notre posture, notre regard sur l’autre. Quel place lui accordons-nous ?

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

La réunion des évêques boycottée par les associations de victimes

La réunion annuelle des évêques français débute mardi 2 novembre à Lourdes.

Un contenu proposé par Réforme

Pour une démocratie de combat

Michel Wieviorka tente ici de montrer comment les sciences humaines peuvent aider au combat en faveur d’une démocratie qui réponde aux enjeux contemporains de l’individualisme, du racisme et de la violence.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast