Rencontre

Dîner du Cercle Charles Gide : une soirée sous le signe de la fraternité et du vivre ensemble

François Clavairoly, le président de la Fédération protestante de France, s’est adressé à Emmanuel Macron lors de la soirée du Cercle Charles Gide, mardi 26 octobre.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 27 octobre 2021

Une adresse, plutôt qu’une interpellation, symbole d’un dialogue pour mieux vivre ensemble.

La fraternité et le vivre ensemble étaient au cœur du premier dîner du Cercle Charles Gides, donné au Cercle de l’Union interallié à Paris mardi 26 octobre. Le président de la Fédération protestante de France (FPF) l’avait annoncé. Le choix d’une adresse à Emmanuel Macron, invité d’honneur de la soirée, plutôt qu’une interpellation ou une liste de doléances a donné le ton. “Une adresse est une parole dirigée dans la bonne direction”, a rappelé le pasteur, avant d’ajouter que le dialogue consolide la confiance et fait avancer les projets, contrairement à d’autres modes d’expressions. Créateurs de richesses sonnantes et trébuchantes, grâce à ses entrepreneurs, le protestantisme s’intéresse également “à celles qui débordent largement le seul profit affiché dans un bilan : à savoir la réalité humaine et sociale de ce qu’est l’emploi, le métier, la richesse d’un parcours professionnel (…), et par conséquent a trait à la place, au rôle et à la dignité de la personne dans l’entreprise et donc au sein de la société”.

Une position héritée de Calvin qui déclarait en 1561 : “Il n’y a pas état plus louable devant Dieu que ceux qui apportent quelque profit à la société commune des hommes”. Une dimension solidaire loin de l’accumulation de richesse. “Chrétiens et citoyens tout à la fois, protestants et enracinés dans le monde (…), mais aussi riches de nos professions et capables d’assumer nos  […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

Dîner du Cercle Charles Gide : immigration, laïcité et séparatisme au menu

Au travers de leurs discours, Emmanuel Macron et François Clavairoly, le président de la Fédération protestante de France, ont dialogué, mardi 26 octobre.

Un contenu proposé par Réforme

Les enseignants et les valeurs de la République

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a estimé lors du lancement d’un plan de formation des enseignants à la laïcité que ces derniers devaient “adhérer aux valeurs de la République et les transmettre”, ou “sortir de ce métier”.

Un contenu proposé par Réforme
Antoine Nouis

Le président Macron et la mémoire d’Algérie

Un éditorial d’Antoine Nouis, théologien protestant.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast