Jungle de Calais : les limites de la politique du bulldozer

Jungle de Calais : les limites de la politique du bulldozer

Avec la "jungle" de Calais, il n'y a pas de réponse simple. Mais il y a des limites à la Realpolitik : l'Etat n'outrepasse-t-il pas les principes qui fondent la République ?

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 23 février 2016

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

L’éthique de conviction voudrait qu’on vienne en aide de manière très volontariste aux migrants et réfugiés qui s’y entassent, suite à des guerres dont nos pays européens dodus et paisibles sont en partie à l’origine. L’éthique de responsabilité impose de prendre en compte les déséquilibres sociaux induits par cette sur-concentration de populations étrangères dans le dénuement.

Mais il y a des limites à la Realpolitik. En rasant au bulldozer une bonne partie de la jungle de Calais, refuge où s’étaient organisés, tant bien que mal, des êtres-humains déracinés, l’Etat n’outrepasse-t-il pas les principes qui fondent la République ? C’est indigne de la France. Les solutions de relogement proposées par le Ministère de l’intérieur, dans des conteneurs (sans mobilier en dehors du lit), évoquent plus la manière dont on traiterait du bétail, que des êtres-humains. Et elles ne résoudront rien, fragilisant encore plus des centaines de maheureuses et malheureux.

Au-delà des différences idéologiques qui pourraient, par ailleurs, me séparer de certains des signataires, je salue la clarté, le force et la justesse du texte qui a été publié aujourd’hui dans Le Monde à ce sujet. « L’Etat veut nous faire croire qu’il prend le parti des habitants contre les réfugiés ; en réalité, il monte les premiers contre les seconds en abandonnant les uns et les autres » y lit-on notamment. […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Dans la même rubrique...

Notre-Dame nous renvoie à notre finitude

Notre-Dame nous renvoie à notre finitude

"L’incendie, reflet de la fragilité de notre civilisation". Le pasteur Paul Doré donne son impression sur l’incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris.

Un contenu proposé par

Sachons lutter contre les discriminations dans les églises

Jésus ne s’engageait pas contre des idées mais en faveur des plus faibles et des plus démunis. Comment suivre son exemple ?

Un contenu proposé par

Qui était Jean Vanier, fondateur de l’Arche ?

Anne Beau-Reder, responsable de la communauté de l’Arche à Lyon nous parle de Jean Vanier.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants