Basculement

La drôle de vie de famille au temps du Covid

Sylvain Cuzent, vice-président de la Miss’ Pop’, imagine la lettre d’un petit fils à son grand père en ces temps troublés.

Un contenu proposé par Blog pop

Publié le 20 avril 2021

Mon cher Papinou,

Depuis que mon collège est fermé j’ai un peu plus de temps alors j’en profite pour t’écrire.

J’ai été triste que tu ne puisses venir nous visiter pour les vacances de Pâques. Ça nous aurait fait un peu de distraction et de changement parce que pour le moment ce n’est pas la joie à la maison. Comme tu le sais maman a du arrêter son travail à cause du COVID et elle reste toute la journée à la maison sans rien faire. En fait elle fait beaucoup de choses mais elle ne sort que pour faire les courses. Tu sais qu’elle aime bien que sa maison soit toujours impeccable mais là c’est devenu presque une obsession. Elle frotte, elle astique, elle passe son temps à nettoyer. Je sais pas si on salit plus qu’avant mais elle n’arrête pas de nous dire qu’on laisse tout trainer, qu’on doit ranger, qu’on ne doit pas salir. C’est lourd.

Avec Baptiste on en a marre. Elle est toujours en train de nous crier dessus.

Baptiste son école est fermée depuis deux jours. Il a un copain qui a chopé le COVID alors l’école est fermée et tout le monde doit rester à la maison. Je ne sais pas si lui l’a attrapé. Il a l’air d’aller bien.

Papa, lui, il reste aussi à la maison parce que comme il a du mal à trouver des clients il a du arrêter de louer son bureau pour faire des économies. Il a installé son bureau dans la salle à manger. La table est pleine de papiers du matin au soir. J’ai l’impression qu’il travaille encore plus qu’avant parce qu’il ne fait que travailler. Mais je ne crois pas que ses affaires marchent bien parce qu’il est tout le temps énervé. Dès qu’on lui dit quelque chose il s’énerve et se met à crier. Et puis passe son temps à téléphoner ou travaille sur internet, il a aussi souvent des réunions sur internet. Et pendant ce temps on n’a pas le droit de se connecter ni de faire du bruit. On s’ennuie. Maman nous dit qu’il a priorité et qu’on doit être patients, qu’on n’a qu’a faire nos devoirs. Mais c’est casse pieds parce que pendant que lui il est connecté on ne peut pas et […]

Vous pourriez aimer aussi

Dans les fraternités, le difficile équilibre entre engagement et responsabilité

Prendre ses responsabilités face au Covid dans le secteur social n’a rien de facile, constate Sophie Simon-Clouzet, secrétaire générale de la Mission populaire.

Un contenu proposé par Blog pop

Femme, ouvrier, timide, pasteur… Pourquoi favoriser les rencontres non-mixtes ?

Stéphane Lavignotte, pasteur de la Maison Ouverte, fort des expériences de la Mission populaire, invite à un travail d’égalité.

Un contenu proposé par Blog pop

Au sein de l’Education nationale, une réelle égalité des chances ?

Valérie Rodriguez, équipière de la Miss’ Pop’ de Trappes, raconte le désarroi de parents et d’enfants face à l’institution scolaire.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog pop

La Mission populaire évangélique dit « La Miss Pop » est une institution protestante française d’éducation populaire. Dans Blog pop, découvrez les réflexions et témoignages de ses animateurs.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants