Laïcité : Benoît Hamon pour le strict respect de la loi de 1905

Pour Benoît Hamon, « la laïcité n’est pas une valeur, c’est un principe ».

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 12 avril 2017

Benoît Hamon, candidat à l’élection présidentielle de 2017 pour le Parti Socialiste, était l’invité lundi 10 avril de la Fédération protestante de France. La rencontre était animée par Réforme.

La question de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France :

La question de la laïcité préoccupe les protestants depuis la promulgation de la loi du 9 décembre 1905. Aujourd’hui, la situation a bien changé, du fait notamment de l’apparition, dans notre société, des extrémismes religieux et en particulier du radicalisme musulman. Certains responsables politiques prônent un discours de neutralisation religieuse de la société, au point même d’effacer toutes marques visibles d’appartenance confessionnelle de l’espace public. Est-ce que vous êtes dans cette ligne-là ? Et si cela n’est pas le cas, comment vous situez -vous ? Ministre préparant une loi sur l’économie sociale et solidaire, vous aviez approuvé l’exclusion des associations cultuelles dans ce dispositif, une décision qui aurait mérité quelques justifications… Où en êtes-vous ?

Benoît Hamon : Je vous remercie de votre invitation et je suis très heureux d’avoir cet échange avec vous. Ce qui a changé depuis 1905, c’est qu’il y a sans doute plus de musulmans dans notre pays. Mais les principes de la loi restent les mêmes.  Dans les questions qui se posent, à la fois à la république et aux citoyens des différents cultes, la question est de savoir si, oui ou non, cette loi correspond à notre époque comme elle a correspondu à celle de 1905. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

Sécurité nationale et dissuasion nucléaire : le programme de Benoît Hamon

Benoît Hamon livre sa vision de la défense, en insistant sur le respect des frontières et une coopération européenne renforcée.

Un contenu proposé par

Benoît Hamon en faveur d’une allocation du « bien vieillir »

Benoît Hamon veut recruter des aides-soignants dans les maisons de retraite, mais aussi créer une « taxe robot » pour financer la protection sociale.

Un contenu proposé par

Benoît Hamon : nous vivons une crise de solidarité, pas une crise des réfugiés

Benoît Hamon défend la mise en place de visas humanitaires et l’intégration par le travail des demandeurs d’asile.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast