Politique

Les 5 annonces à retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Troisième dose, passe sanitaire, prêts prolongés, réforme des retraites, EPR… Le Président s’est adressé aux Français, le mardi 9 novembre, au cours d’une allocution télévisée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 10 novembre 2021

Auteur : Camille Verdi

Tandis que la France fait face à une reprise épidémique, Emmanuel Macron a, le mardi 9 novembre, fait de nouvelles annonces sur la vaccination et le passe sanitaire. Le chef de l’État a par ailleurs évoqué ses projets pour la fin de son quinquennat. 

Une troisième dose pour les plus de 65 ans 

C’est la principale annonce de son allocution télévisée. Dès le 15 décembre, les Français de plus de 65 ans devront recevoir une dose de vaccin s’ils veulent bénéficier du passe sanitaire. « Une campagne (de rappel) a été lancée depuis la fin de l’été pour tous les plus de 65 ans et les plus fragiles, il nous faut aujourd’hui l’accélérer », a-t-il rappelé. De plus, une campagne de rappel destinée aux personnes âgées de « 50 à 64 ans » sera lancée « courant décembre » puisque « 83% des personnes en réanimation ont plus de 50 ans ». À ce titre, il a « demandé aux autorités scientifiques de [lui] indiquer dans les prochains jours les modalités pratiques et les échéances à suivre ».

Pas de réforme des retraites avant 2022

Suspendue à cause de la crise sanitaire, la réforme des retraites n’aura pas lieu tout de suite, a indiqué Emmanuel Macron. Il estime que les conditions « ne sont pas réunies pour relancer aujourd’hui » ce chantier. En revanche, « des décisions claires » seront prises dès 2020 et « feront légitimement l’objet de débats ». Celles-ci impliqueront notamment de « travailler plus longtemps, en repoussant l’âge légal », de mettre fin aux régimes spéciaux, et d’harmoniser « les règles entre public et privé et en faisant en sorte qu’au terme d’une carrière complète, aucune pension ne puisse être inférieure à 1 000 euros », a précisé le chef de l’État. 

Durcissement des conditions d’accès aux allocations chômage

À partir du 1er décembre, il faudra avoir travaillé au moins six mois dans les deux dernières années (contre quatre mois à l’heure actuelle) pour pouvoir être indemnisé. Objectif : « Viser le plein-emploi » et ne « pas se contenter de 7 % de chômage ». Emmanuel Macron a par ailleurs déclaré que « les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas une recherche active d’emploi verront leurs allocations suspendues ». 

Prêts garantis par l’État prolongés

Alors que Bruno Le Maire l’avait annoncé la veille de l’allocution présidentielle, Emmanuel Macron a assuré que les prêts garantis par l’État (PGE) « seront prolongés jusqu’en juin 2022 ». Cette prolongation devra néanmoins être validée par la Commission européenne pour être effective. Depuis le début de la pandémie, plus de 690.000 PGE ont été accordés. Soit une somme de plus de 140 milliards d’euros afin d’aider les entreprises à faire face à la chute de leur activité. 

De nouveaux réacteurs nucléaires

Enfin, le Président a annoncé vouloir construire de nouveaux réacteurs nucléaires sur le sol français. « Nous allons, pour la première fois depuis des décennies, relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays et continuer de développer les énergies renouvelables », a affirmé Emmanuel Macron. Le but étant d’assurer « l’indépendance énergétique de la France, pour garantir l’approvisionnement électrique de notre pays et atteindre nos objectifs, en particulier la neutralité carbone en 2050 ». 

Dans la même rubrique...

Législatives : la majorité absolue loin d’être assurée pour le camp du Président

Au lendemain du premier tour du scrutin qui a vu le camp d’Emmanuel Macron au coude-à-coude avec l’alliance de la gauche, la presse s’interroge sur la capacité du Président à réunir une majorité absolue au second tour.

Un contenu proposé par Réforme

Le paradoxe contemporain des droits de l’homme : le déni du droit à la vie

Oui, il y a une contradiction énorme entre l’affirmation solennelle des droits de l’homme et leur négation tragique dans la pratique.

Un contenu proposé par Point-Théo

Les personnes LGBTQIA+ dans les Églises

LGBTQIA+ : derrière ce sigle à rallonge, beaucoup de sensibilités réunies! Pour aborder le sujet de l’homophobie, François Choquet s’arrête sur quelques priorités concernant l’un ou l’autre groupe.

Un contenu proposé par Réveil

Climat : se diriger vers l’écoféminisme ?

Pour Claire Le Floch, militante écologiste et membre de l’Académie du climat, il existe un lien entre le genre et le climat.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi