Les grèves, la politique et l’imaginaire

Le politologue Stéphane Rozès estime que toute grève massive a des implications politiques.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 2 décembre 2019

Auteur : Frédérick Casadesus

L’historienne Michelle Perrot l’a souligné: “La grève est un événement qui parle et dont on parle.” Tout mouvement social engendre une part constante qui l’apparente à un rituel, et des spécificités. Pour le politologue Stéphane Rozès, il se rattache aussi au politique.

Le coût d’une grève

Quand des salariés cessent le travail, nombre de gens s’inquiètent des conséquences économiques de cette décision. Jadis, les patrons faisaient valoir que l’entreprise était mise en péril. Dans le contexte de la mondialisation, c’est l’équilibre des comptes du pays qui est invoquée. Cette préoccupation montre, même involontairement, le lien qui existe entre l’économie, la société, la politique.

L’imaginaire des peuples

Pour Stéphane Rozès, le recul économique et la régression politique viennent de la […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Sur le même thème

Le mécontentement en France vu par Attac

Des militantes d'Attac Alès passent en revue tous les motifs qui alimentent les mécontentements en France.

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte
Retour sur les grèves de 1995...

Retour sur les grèves de 1995…

L’expert en politique Stéphane Rozès revient sur les grandes grèves de 1995

Un contenu proposé par
Grève à la RATP, le pourquoi du comment

Grève à la RATP, le pourquoi du comment

La grève de la RATP a surtout pour objectif de mettre en garde le gouvernement sur la réforme des retraites.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Votre avis nous intéresse ! Abonnez-vous à un média protestant !