Michel Rocard, le minoritaire qui avait raison sur l’essentiel

Avec la disparition de Michel Rocard, la France perd un grand homme politique. Le billet de Sébastien Fath.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 4 juillet 2016

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

Avec Michel Rocard (1930-2016), qui s’en est allé le 2 juillet 2016, la France vient de perdre l’un de ses hommes politiques les plus clairvoyants depuis Pierre Mendes-France. Qu’on ne s’y trompe pas: au sein de la ‘gauche’ actuelle, la plupart de ses pseudo-héritiers l’ont, en réalité, trahi, lâché, renié, au profit d’une ‘gauche’ étatiste, démago, doctrinaire et loin du peuple, avatar peu glorieux hérité de la fin des années Mitterrand.

La « deuxième gauche » que défendait Michel Rocard était tout le contraire: il prônait le principe de subsidiarité, l’importance de l’évaluation par les citoyens des politiques publiques, le pragmatisme et la responsabilisation de tous. […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Dans la même rubrique...

Vers une évolution de la valeur du travail ?

Entre spectre du chômage et avènement du télétravail les codes sont bousculés. Pour une plus juste place accordée au travail ? Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

La contrainte et la solidarité

Au lendemain de l’intervention présidentielle, Nicolas Roussellier, maître de conférences à Sciences Po, analyse les propos d’Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

L’inquiétude salvatrice

Si ce coronavirus était un coup de semonce ? Un dernier avertissement avant notre joyeuse indifférence aux malheurs des autres… Le point de vue de Didier Sicard, médecin, ancien président du Comité national d’éthique.

Un contenu proposé par Proteste

Séparatisme : refuser la division, même intérieure

Faut-il accepter de séparer radicalement chez chacun ce qui concerne sa vie intérieure et sa vie sociale, publique ?

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast