Un groupe de trois personnes prie autour d'un globe représentant la planète terre

Nuit des veilleurs 2020

La nuit du 26 au 27 juin, dite «Nuit des Veilleurs » est un moment fort pour l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT)

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 25 juin 2020

Auteur : Catherine Robert

François Walter, ancien président de l’Acat, est aujourd’hui coordonnateur de la commission « Sensibiliser les Églises » qui comprend une dizaine de personnes des trois confessions : catholique, orthodoxe et protestante. Son rôle est de « sensibiliser » les Églises aux combats de l’Acat. Cette commission se réunit 5 fois par an et dans ses tâches, est incluse la préparation de la « Nuit des Veilleurs ». Le premier travail est de choisir le thème issu de la Bible autour duquel est construite cette nuit de prières. Cette année le « Cri de Job » : « Où donc est passée mon espérance ? Mon espérance, qui l’entrevoit ? » Job 17.15. Job se sent abandonné, mais n’abandonne pas sa foi malgré toutes ces épreuves, il n’oublie pas Dieu, « je sais que mon Rédempteur est vivant ! ». François Walter souligne que « cela fait penser à tous les torturés et victimes au nom des droits de l’Homme ! » Puis la commission répartit les tâches entre les adhérents, et réfléchit à une célébration. Elle élabore une méditation et choisit des textes bibliques, des psaumes et des cantiques communs aux catholiques et protestants. Dans cette célébration intervient une prière pour 10 personnes condamnées, que les salariés de l’Acat ont choisies. Les photos des visages agrandis sont exposées dans chaque lieu où se tiendra la « Nuit des Veilleurs », temple ou église. François insiste sur le fait qu’« il faut les voir, chaque cas est expliqué, savoir pourquoi ils sont en prison, prier pour eux.

D’une année sur l’autre on dit ce qu’ils sont devenus ». Échange de lettres toute l’année, la signature de lettres de soutien, chaque victime sait que l’on prie pour elle. Cette année, une jeune Vietnamienne, Tran Thi Nga, a été libérée de prison et expulsée vers les États-Unis. Elle était condamnée à 9 ans de prison, pour avoir lutté pour aider le défenseur des droits de l’Homme au péril de sa vie. Maman de deux enfants, elle a été libérée au bout de 3 ans. Elle a reçu le prix des droits de l’Homme de « la Fondation Acat » créée en 2013.

Une association œcuménique

François Walter insiste sur le fait que l’Acat fait un travail œcuménique, et qu’à ce niveau catholiques, protestants et orthodoxes travaillent toujours ensemble, la « recherche de l’unité est une composante importante ». Résolument œcuménique, fondée par deux filles de pasteurs, l’Acat a un président et 3 vice-présidents des trois confessions.

L’année dernière il y a eu 250 veillées à travers le monde qui ont réuni environ 3000 veilleurs, essentiellement dans des pays francophones. Cette chaîne de prières mondiale est un événement œcuménique unique, c’est une action tout à la fois individuelle et collective. Cette année, qu’en sera-t-il ? À l’heure où le journal de juin-juillet-août sera bouclé, que saura-t-on ? L’Acat a préparé deux scénarios : si les églises et temples sont ouverts, pas de problème en dehors du nombre de personnes accueillies ensemble dans le respect des règles sanitaires. Il sera nécessaire comme chaque année d’inscrire les lieux de rassemblements sur le site de la « Nuit des Veilleurs » qui sera ouvert le 26 mai. Si les rassemblements restent déconseillés, chacun(e) pourra se rendre sur ce site, le 26 juin, y déposer ses coordonnées, il apparaîtra une bougie allumée signifiant que cette personne était sur le site à telle heure. Le site cette année sera enrichi, en textes, psaumes, prières et cantiques.

Vous pourriez aimer aussi

Week-end de prière pour les enfants en danger

Week-end de prière pour les enfants en danger

Découvrez 4 bonnes raisons de participer à cet évènement international les 6 et 7 juin prochains.

Un contenu proposé par Blog du Sel
À quoi ça sert de prier face au covid-19 ? (1)

À quoi ça sert de prier face au Covid-19 ? (1)

Dans cette série d'articles, le théologien Antoine Nouis explore les raisons pour lesquelles il n’est pas vain de prier. Première partie : prier pour se convertir.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis
La prière silencieuse

Pour ou contre la prière silencieuse ?

Nous vous proposons de découvrir l’argumentaire de deux pasteurs à propos de la prière silencieuse.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast