Participer à un plan social

Participer à un plan social

Le DRH est partie prenante des plans sociaux. Comment réagit-il quand il est chrétien ? Patrick témoigne de son expérience. Il est resté et explique la démarche, ses doutes et sa culpabilité.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 12 juin 2017

Auteur : Christophe Jacon

J’étais employé par un groupe chimique. Il prévoyait un plan social sur son site Bulgare, constitué d’une grosse centrale thermique au charbon. Les effectifs étaient pléthoriques (500 personnes). J’étais chargé de les ramener à des normes plus « occidentales ». Le personnel était fiable, compétent, dévoué et fortement syndicalisé. Les représentants syndicaux étaient parmi les meilleurs éléments. Je les ai emmenés voir des centrales thermiques en France et en Allemagne pendant une dizaine de jours. Ils ont vu des installations bien tenues, propres, avec peu d’accidents et avec peu de monde. Cette visite a été très utile.

Mon adjoint et moi-même avons procédé par étapes. Nous avons aussi demandé à des entreprises extérieures de reprendre des activités, comme la cantine par exemple, et d’engager le personnel. Nous n’étions pas dupes qu’elles réduiraient les effectifs ultérieurement. Cette première phase, au cours des deux premières années, a permis de ramener les effectifs de 500 à 300 personnes. Mais le plus dur était à venir. La société mère ayant une autre usine similaire, elle m’a confié la charge de faciliter le travail du coordinateur chargé de regrouper les services. Le personnel de l’autre usine étant mieux défendu, et son directeur étant mon chef direct, ce sont presque toujours les employés de la centrale bulgare qui ont été évincés. Cette période a été extrêmement pénible. Nous avons dû nous séparer d’employés compétents qui ne retrouveraient rien d’équivalent ensuite. Une centaine de personnes ont perdu leur poste. Deux employés sont morts. J’en ressens aujourd’hui encore la culpabilité. Aujourd’hui, le personnel a été regroupé, des postes encore supprimés, le matériel changé. Il ne reste que 50 à 60 personnes sur le site.

Presse régionale protestante

Retrouvez d’autres articles de Paroles Protestantes Paris sur le site de la Presse régionale protestante.

Sur le même thème

Le travail « sous la Loi »…

Le travail « sous la Loi »…

Plus de 3 millions de Français souffrent chaque année de « burn-out » ou « épuisement psychique et physique ». Un projet de loi vise à reconnaître cette « fatigue » comme maladie professionnelle. Qu’en penser ?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Amour et leadership

Amour et leadership

Augmenter la rentabilité avec moins de moyens mis à leur disposition et transmettre du sens aux équipes de terrain pour qu’elles soient motivées et efficaces. Comment conjuguer ces deux objectifs dans un management soucieux de l’humain ?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Diriger en chrétien

Diriger en chrétien

Est-il possible de combiner convictions chrétiennes et management ? Dominique Seau est PDG du groupe Éminence et membre des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens. Il nous raconte son expérience.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Les partenaires de Regardsprotestants