Présidentielle

Quand les sondages font l’opinion… et le vote

La publication quasi quotidienne des sondages depuis plusieurs mois a visiblement pesé sur les résultats de ce premier tour de l’élection présidentielle. Comment ? À travers le vote dit « utile ».

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 12 avril 2022

Auteur : Jean-Luc Mouton

Et si les résultats de ce premier tout ne correspondaient pas réellement aux choix des électeurs ? Selon un sondage OpinionWay pour CNews, 1 Français sur 3 a en effet voté « utile ». C’est dire que l’expression de leur vote n’était pas leur véritable premier choix. Dans le détail, 67% des électeurs ont voté par conviction, pour leur candidat préféré, sans tenir compte de ses chances de l’emporter. C’est peu, tout bien considéré. En revanche, 32% ont pris leur décision en fonction des estimations… des sondages !

Sans surprise, ce sont les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui sont les plus nombreux à avoir voté « utile ». La moitié d’entre eux dit s’être dirigée vers lui par stratégie. Le député des Bouches-du-Rhône était en effet le candidat de gauche le mieux placé dans les sondages, et termine en troisième position avec 21% des voix. Est-ce à dire que les sondages ont fait le vote ? Probablement.

Influence néfaste

Comment expliquer autrement l’effondrement du Parti socialiste et plus encore le score très modeste de l’écologie qui demeure aujourd’hui un des termes majeurs de l’actualité ? Face au vote utile, certains en sont restés au […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Vous pourriez aimer aussi

Premier tour : pour qui ont voté les protestants, les catholiques et les musulmans ?

Les catholiques ont davantage voté pour l’extrême droite que l’ensemble des Français. Les protestants ont plutôt plébiscité Emmanuel Macron. Les musulmans, eux, ont placé très largement Jean-Luc Mélenchon en tête de leurs suffrages.

Un contenu proposé par Réforme

Présidentielle : au second tour, un duel Macron-Le Pen qui s’annonce serré

Qualifiés pour le second tour du scrutin, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se jettent dans une bataille qui s’annonce bien plus serrée qu’en 2017.

Un contenu proposé par Réforme

Présidentielle : Mélenchon était tout proche du second tour

Dimanche 10 avril, le leader de la France insoumise a raté d’une courte tête la marche du second tour, placé derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen malgré la mobilisation du “vote utile” à gauche.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast