ACTUALITÉS

Repenser la migration

Les étoiles de Noël à peine retombées, la société retrouve ses réflexes d’immédiateté et son esprit critique en vue d’élections à venir. Pourtant, une éthique est à reconstruire en matière de migration.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 14 janvier 2022

Auteur : David Steinwell

Elle avait 24 ans et allait se marier. Les images d’une jeune femme morte en mer sur un zodiac de fortune circulent encore sur les réseaux sociaux, que le monde est déjà passé à autre chose.

L’émotion n’a qu’un temps

De temps à autre comme autant de piqûres de rappel, des photos surgissent cependant au gré d’internet ou de réseaux sociaux. Symboles des atrocités d’un monde fait de passeurs, de frontières et d’espoirs fous, ces images d’embarcations dégonflées débordant de migrants auront ému l’opinion pour un temps. Elles lui rappellent que la situation n’est pas réglée et ne le sera pas.

Un mouvement inéluctable

Car derrière ces situations extrêmes, il y a des personnes tendues entre le marteau de la fuite et l’enclume d’un accueil impossible. On connaît pourtant tout de ce flux migratoire, depuis les souffrances qui le font naître jusqu’aux abus qui l’exploitent, en passant par les discussions diplomatiques qui le contraignent. Mais il est avant tout humain et ne pourra donc jamais se réduire à des solutions. Le génie de l’Homme ou son espérance sont ainsi faits, qu’ils créent sans cesse du nouveau pour échapper aux contraintes trop fortes.

La Bible fourmille d’histoires de migrants qui défient les solutions, pris dans l’étau d’une vie impossible. Joseph en est un exemple, lui qui sur l’ordre d’un ange emmena sa famille dans une fuite vers l’Égypte pour contourner le massacre d’Hérode. Moïse en est un autre, lui qui fuyait avec son peuple cette même Égypte pour raison d’esclavage. À chaque fois la décision est ultime, elle s’engage sous l’inspiration, elle chemine avec l’espérance. Elle est donc inéluctable.

Logique de flux ou d’humanité

Indépendamment des décisions politiques, de nombreuses associations, dont la Cimade, soutiennent le présent de ces migrants et tentent de leur dégager un avenir. Ces actions organisées à Calais comme dans des centaines de villes en France sont le fruit d’une éthique humaniste qui considère l’être humain avant sa situation, sa couleur ou le pourquoi de sa migration. C’est aussi le cas de nombre d’entraides paroissiales. Le responsable de l’une d’entre elles nous confiait récemment avoir déjeuné avec un haut fonctionnaire soucieux des activités d’alphabétisation. Fort sérieusement, l’homme expliquait combien ces cours fixaient une population sur place et empêchaient le flux de s’écouler. Logique. Pourtant, l’État abonde au budget de la Cimade pour environ la moitié et plus encore si l’on considère la défiscalisation des dons. Deux logiques s’affrontent donc au cœur de l’État : celle qui comprend la migration comme un flux et celle qui regarde le migrant comme un individu.

Sortir de l’impasse

Que l’on soit anglais ou français, les accords du Touquet ou ceux qui les suivront ne feront jamais que gérer plus ou moins fortement des flux migratoires. Les 2100 bénévoles de la Cimade et ses 130 salariés sous l’impulsion de la nouvelle secrétaire générale depuis septembre 2021, Fanély Carrey-Conte, suivent avec de nombreuses organisations l’autre logique. Il est fort possible que l’État se satisfasse d’une forme d’équilibre entre les deux. Ce serait compter sans l’esprit de la Cimade, fondamentalement œcuménique depuis plus de 80 ans. Elle puise ses convictions aux sources de la Bible et de ses parcours de migration libératrice. Pour sortir de l’impasse, suivre Joseph ou Moïse nécessite une nouvelle créativité, à la fois spirituelle et laïque. Une mission considérable.

Dans la même rubrique...

Commémorations du 8 mai, le G7 n’achètera plus de pétrole russe… Les 5 informations à retenir du week-end

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l'actualité du week-end écoulé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Marioupol, “torture” dans un commissariat, présentatrices afghanes… Les 5 informations à retenir du week-end

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l'actualité du week-end écoulé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Gouvernement : le temps long d’Emmanuel Macron

Rester, en toutes circonstances, le maître du temps. Ne pas subir l’agenda ou les impatiences extérieures… Dans cet exercice, Emmanuel Macron peut faire figure d’expert.

Un contenu proposé par Réforme

Alimentation : le danger des résidus de pesticides sur notre santé

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir estime, dans une étude, que la moitié des denrées végétales non bio sont polluées par un résidu de pesticide qui pourrait nuire à la santé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast