réflexion

Sortir des écrans

Le travail à distance est devenu une seconde nature. Beaucoup d’effets positifs et autant de problèmes nouveaux ou augmentés. Le passage obligé et accru devant les écrans en fait partie.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Publié le 10 juin 2021

Auteur : Eric Denimal

Lire directement l’article sur Croire et vivre

Durant les confinements, obligations scolaires et professionnelles ont bouleversé nos habitudes. Pour les adultes, le télétravail s’est imposé. Pour les enfants, les ados et les jeunes : l’école à la maison.

Par voie de conséquence, une connexion permanente avec parfois distribution de tablettes à des collégiens et un programme lourd en visio successives ; suite logique des travaux scolaires qui exigeaient déjà de longues heures sur le Net, sans oublier les cours et les emplois du temps en numérique et les devoirs rendus par mail.

Sous prétexte d’usage scolaire, de graves dérives

Les recommandations naïves disaient, avant la Covid, pas plus de 2h/j, mais le temps était dépassé par 93 % des jeunes pour bondir jusqu’à 15h/j chez les accros qui, pour se détendre après les cours, absorbent série sur série sans parler des jeux vidéo, des échanges en ligne et des programmes YouTube.

La surconsommation d’écrans augmente terriblement la fatigue, les problèmes oculaires et de concentration, la détresse psychologique, la nervosité jusqu’à la violence, le tout dans un climat familial de plus en plus tendu puisque tous les acteurs de la maison sont connectés. Personne ne peut contester ces observations. Le dérèglement est total, même sur le plan de la nutrition, de l’hygiène de vie, des activités physiques.

Faire face

Comment retrouver un équilibre difficile et une vie plus normale, plus saine, après la pandémie ? La question se pose parce que les addictions sont bien là ; la levée du couvre-feu ne coupe pas le nouveau cordon ombilical chez tout le monde.
Certes, la technologie est incontournable et grandissante, et il n’est pas question de […]

Lire la suite sur Croire et vivre

Dans la même rubrique...

Procès du 13 novembre, jour 22 : la culpabilité des survivants

Lundi 11 octobre, 22e jour du procès des attentats du 13 novembre 2015, quinze survivants des attentats perpétrés au Bataclan ont défilé à la barre. Ce qui ressort de leurs témoignages : le sentiment d’illégitimité à vivre.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

La vie communautaire, une réponse aux pannes de notre société

Il s'agit parfois d'une profonde remise en question du travail qui n’a pas toujours de sens ou de modes de vie.

Un contenu proposé par Réformés

Pourrait-on parler d’autre chose ?

Plus de 18 mois que cette pandémie a envahi nos vies au plan personnel, familial, professionnel, sociétal… Conscients de tout ce que cela a pu imprimer durablement dans nos existences, n’avons-nous pas tous envie de « tourner la page » ?

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

L’accident est ce que l’art connaît de plus réel

L’arrivée de la photographie les a amenés à repenser le sens de leur pratique.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Croire et vivre

Croire et vivre est un magazine mensuel qui veut d’abord donner à ses lecteurs « l’envie de croire » ou celle de partager leur foi. La plupart des rédacteurs appartiennent à des Églises membres de la Fédération protestante de France ou du Conseil national des Évangéliques de France.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast