projet

Un conseil national des imams verra bientôt le jour

Une instance voulue par Emmanuel Macron en parallèle de la loi « confortant les principes républicains ». L’objectif principal consiste à certifier les imams pour éviter les dérives.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 16 décembre 2020

Auteur : Augustine Passilly

Il s’agit d’un chantier parallèle au projet de loi « confortant les principes républicains », présenté au conseil des ministres le 9 décembre. Lors de l’annonce de ce texte, le 2 octobre aux Mureaux dans les Yvelines, le président Emmanuel Macron avait évoqué, sans le nommer, un futur conseil national des imams. Un mois et demi plus tard, le 19 novembre, les dirigeants du Conseil français du culte musulman (CFCM) en ont présenté les grandes lignes.

Clarifier le statut de l’imam

« Ce dont nous sommes convenus avec le Conseil français du culte musulman, c’est que d’ici à 6 mois au plus tard celui-ci allait finaliser un travail largement commencé depuis plusieurs mois et indispensable. Un travail qui consiste premièrement à labelliser des […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

« Plus le pays est pauvre, plus l’apport social de l’aumônier est important »

Rencontre avec David Buick, président de l’IPCA (International prison chaplains association) et ancien aumônier régional de Rennes.

Un contenu proposé par Aumônerie protestante des prisons

Les conseillers régionaux et départements, à quoi ça sert ?

Ce dimanche 20 juin a lieu le premier tour des élections régionales et départementales. Mais savez-vous quelles sont les compétences des régions et des départements ?

Un contenu proposé par Une plume et des gens

La religion provoque-t-elle le fanatisme ?

Dans son livre "L’Église face au fanatisme", le dominicain Philippe Henne montre comment l'Église des premiers siècles s'est opposée au fanatisme.

Un contenu proposé par Campus protestant

Une bouffée d’air pour les personnes en hébergement d’urgence

Le Collectif des Associations Unies, dont la Fondation de l'Armée du Salut fait partie, salue la décision du gouvernement de prolonger jusqu’en mars 2022 les 43 000 places d’hébergement d’urgence ouvertes depuis le premier confinement.

Un contenu proposé par Armée du Salut

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire