Usages staliniens de la Révolution numérique
municipales

Usages staliniens de la Révolution numérique

Certains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 15 février 2020

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d’une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux… et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme (« anti-mondialisme » primaire et démagogie)

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d’internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Vous pourriez aimer aussi

Retrait de Benjamin Griveaux : à qui profite le crime?

Retrait de Benjamin Griveaux : à qui profite le crime ?

Un professeur d’université, Pierre Sadran, et un pasteur, Samuel Amédro, partagent leur réflexions, après la démission de Benjamin Griveaux.

Un contenu proposé par

Municipales 2020 : un pacte pour la transition

Plus d'une vingtaine de mouvements ont lancé le Pacte pour la Transition à destination des futurs candidat. Rencontre avec Justine Richer de la Fondation France libertés

Un contenu proposé par Radio Oméga

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram