« Amalec »

L'édito vidéo du 25 août d'Antoine Nouis, directeur du journal Réforme, sur l'actualité de la rentrée.

Un contenu proposé par Réforme

Auteur : Antoine Nouis

Publié le 26 août 2014

En Ukraine et à Gaza, le conflit met en jeu des légitimités antagonistes. Selon notre sensibilité, notre lecture de l’Histoire et notre vision du monde, notre sympathie va vers l’un ou l’autre camp tout en sachant qu’il n’y aura pas de solution qui ne soit politique, pas d’issue sans compromis.

Les nouvelles sur les exactions de l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL) relèvent d’un autre registre. Quand une milice s’impose à coup d’exécutions, de décapitations, d’exil forcé et d’esclavage sexuel, nous ne sommes plus devant une volonté d’assujettir un ennemi mais dans une dynamique génocidaire d’épuration religieuse. Nous ne sommes plus confrontés à un mal mais à une folie mortifère que nous pouvons assimiler au Mal. Face au Mal, trois réactions attendues.

Garder les yeux ouverts. En ce mois d’août, nous pouvons avoir tendance à fermer les yeux, ne pas trop ouvrir les journaux, pour profiter de nos vacances. Pourtant le livre du Deutéronome demande de se souvenir d’Amalec qui est le symbole du Mal (Dt 25,17). Alors que nous avons du mal à voir ce qui fait mal à voir, nous devons demeurer vigilants et lucides afin de penser et agir pour contenir le pire. […]

Dans la même rubrique...

L’espérance nous fait avancer

L’actualité nous réserve tous les jours des surprises. Des variants inquiétants, des vaccins qui posent question, des restrictions allégées mais pour combien de temps ?

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Les confinements, déclencheurs du syndrome de la cabane

Les restrictions sociales ont incité certaines personnes à se replier sur elles-mêmes au point de ne plus souhaiter quitter leur domicile.

Un contenu proposé par Réforme

Il y a 40 ans, le 10 mai 1981

« Ça y est ! » Ainsi titrait Réforme au lendemain du 10 mai 1981. Un éditorial de Jean-Luc Mouton, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

Bintou et Marie

Pour Brigitte Brunel, sympathisante la Mission populaire évangélique, le parallèle entre Bintou, réfugiée mère d’un enfant né d’un viol et Marie, mère de Jésus, dit la violence ancestrale faite aux femmes.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants