PROJET

À la croisée du passé et de l’avenir, une église étape sur le chemin des cyclistes

La paroisse frontalière d’Obersteinbach veut associer son église au réseau allemand des Radwegekirche. Ce projet franco-allemand s’inscrit dans un territoire chargé d’histoire.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 14 septembre 2021

Auteur : Claire Gandanger

La petite église d’Obersteinbach ne rassemble plus qu’une trentaine de fidèles toutes les six semaines. «Que vont devenir toutes ces églises ?», s’interroge Chrystelle Ullmann. Quand un ami allemand lui parle du réseau des Radwegekirche dans son pays, des églises étapes sur les pistes cyclables, l’octogénaire s’enthousiasme. «Même si nous ne sommes qu’une poignée, il y a mille choses à inventer», défend la paroissienne. L’Église protestante allemande, l’EKD, compte 440 églises inscrites dans l’initiative, partie de Suisse. La paroisse serait la première en France à rejoindre cette carte. L’idée tombe à pic, alors que les collectivités aménagent un tronçon de piste cyclable pour raccorder celle qui allait déjà de Strasbourg à Lembach jusqu’au Palatinat en passant par Obersteinbach.

Liées par l’Histoire

De part et d’autre de la forêt qui fait frontière, la paroisse française d’Obersteinbach et celle allemande de Ludwigswinkel ne pouvaient que s’associer au projet. Chrystelle Ullmann embarque le pasteur voisin dans la candidature au réseau des Radwegekirche. Au XVIIIe siècle, c’est depuis ce jeune village protestant que les premiers luthériens sont venus s’implanter à Obersteinbach, alors catholique. Dans les années 1970, un camp militaire américain a fait de la forêt une barrière infranchissable. «C’est l’opportunité de faire de cet espace de malheur un espace de paix», se réjouit Chrystelle Ullmann.

Anticiper l’avenir

«Il faut saisir toute occasion de rencontres, insiste-t-elle en se projetant. L’église sera un lieu ouvert.» La Maison des châteaux voisine, structure de Patrimoine d’ici, son association, offrira aux cyclistes tables, points d’eau et toilettes. Cinq octogénaires assureront des temps de présence dans l’église. Chrystelle Ullmann souhaite partager sa passion de l’Histoire locale. «J’ai envie de transmettre cette histoire de difficultés qu’on peut surmonter, comme la guerre de religions qui a sévi ici au XVIIIe siècle.» Elle entrevoit une chance de « trouver une nouvelle formule pour donner envie de dire Dieu», alors que l’époque est à «une recherche spirituelle latente ». « Nous pourrions proposer des récits bibliques plus méconnus, suggère-t-elle, pour que les gens emportent quelque chose au-delà du fascicule touristique. L’essentiel est que ce bâtiment soit revitalisé et serve à la parole de Dieu. Pour l’octogénaire, il est crucial d’anticiper l’avenir. «Pour l’ancienne génération, cela donne de l’espérance.»

Dans la même rubrique...

Prédicateurs et laïcs

«Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, entrez dans la construction de la Maison habitée par l’Esprit, pour constituer une sainte communauté sacerdotale...» 1 Pierre 2.5.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Le Conseil des 40, un outil pour faire Église

Un groupe de laïcs, pasteurs et conseillers presbytéraux se réunit régulièrement pour réfléchir à des projets susceptibles de fédérer les paroissiens et paroissiennes de Colmar et de nouveaux publics.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Un avenir possible dans la prière

Le billet d'Anne-Marie Feillens, présidente du conseil régional du Sud-Ouest.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Diacre, pour porter des projets

Depuis deux ans, Sylvie Michel exerce la fonction de diacre au sein de la paroisse de Colmar. Créé pour soutenir une action d’aide à la scolarité dans un des quartiers sensibles de la ville, ce ministère participe à fédérer les communautés autour d’un projet d’Église.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants