Outre-mer

Accompagner l’Église protestante de Guyane

Petite communauté d’une trentaine de familles, l’Église protestante de Guyane bénéficie d’un accompagnement du Défap.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 26 avril 2022

Lire directement l’article sur Défap

Membre de la Ceeefe, la Communauté des Églises protestantes francophones, l’Église protestante de Guyane est aussi devenue en 2021 « Église associée » de l’Église protestante unie de France. C’est une petite communauté d’une trentaine de familles, soucieuse à la fois de porter une voix protestante traditionnelle dans le paysage religieux guyanais, et d’entretenir des relations œcuméniques. Depuis plusieurs années, elle bénéficie d’un accompagnement du Défap à travers l’envoi de pasteurs en missions courtes – le plus récent étant Gérard Krebs, qui vient d’effectuer trois missions de 8 à 12 semaines.

La Guyane, département le plus vaste et parmi les moins peuplés de France (juste après Mayotte), a connu successivement le massacre des populations indiennes, la colonisation et l’esclavage, ainsi que la ruée vers l’or ; elle a été terre de déportation pour les bagnards (le capitaine Dreyfus y fut envoyé en 1894), et Albert Londres y écrivit, dans les années 20, une série d’articles hallucinants sur la condition des prisonniers. Ce n’est pourtant qu’au début des années 50 que furent rapatriés en métropole les derniers bagnards survivants, dont la France avait tenté en vain de faire des colons. De cette histoire tourmentée, la Guyane garde des traces, malgré l’assimilation de l’ancienne colonie aux collectivités territoriales françaises.

La population y est cosmopolite (avec une quarantaine de nationalités présentes), regroupée pour l’essentiel sur la côte et au bord des fleuves ; mais à l’intérieur des terres, le vieux rêve de l’or attire toujours des prospecteurs, et la présence de milliers de clandestins rend illusoire tout recensement précis. Difficile d’administrer un territoire aussi vaste et aussi peu habité : 3 habitants au km² en moyenne… La loi de 1905 séparant l’Église et l’État ne s’y appliquant pas, le catholicisme y est le seul culte reconnu et les prêtres catholiques sont salariés du […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Vers une Uepal plus démocratique, plus synodale

Comment améliorer le fonctionnement de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine ? Faut-il toiletter le décret de 2006 qui fonde cette Union entre luthériens et réformés ? Passer par la loi pour obtenir une « Église d’Alsace-Lorraine unie » ? Et si on revenait à une - vraie - culture du débat...

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Mutualiser : un cas pratique autour des groupes de maison

Pour la saison 2021-2022 de leurs groupes de maison, les Églises évangéliques baptistes de Clermont-Ferrand et de Lyon ont suivi un programme d’études commun.

Un contenu proposé par Point-Théo

Infojuridique fait peau neuve !

Depuis la création du CNEF en 2010, la Commission juridique propose aux unions et œuvres membres ainsi qu'aux Églises affiliées un service d'information juridique sur le site web Infojuridique.

Un contenu proposé par CNEF – Infos

Ecologie : quelle(s) conversions (s) ?

Des initiatives locales originales en faveur du respect de la Création, mais aussi des associations qui œuvrent pour l’écologie. Découvrez le numéro 15 de la revue Ressources.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast