Auteuil et ses trois temples

Auteuil et ses trois temples

Le 1er octobre, la paroisse d’Auteuil fête ses 120 ans. Avec trois temples, l’un en bois, l’autre en briques et le dernier en béton, ce pourrait être l’histoire des trois petits cochons.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 27 septembre 2017

Auteur : Robert Delabouglise

Les trois temples sont les témoins des changements de ce quartier. L’implantation du premier temple est due à l’élan missionnaire d’Osée Foulquier. Son inauguration a lieu le 9 avril 1897 en présence de 15 fidèles. Dans l’esprit des membres de l’Œuvre évangélique, la chapelle en bois est un bâtiment provisoire qui doit pouvoir être démonté et réutilisé dans un autre quartier. D’ailleurs, on s’achemine vers la solution d’un temple en dur qui doit être plus en rapport avec les besoins d’une paroisse jeune, vivante, en plein épanouissement, riche d’avenir.

On fait appel à deux architectes spécialisés dans la construction d’édifices religieux, Wullfleff et Verrey. En 1931, ils édifient un bâtiment de style romano-lombard. Le peintre suisse Louis Rivier réalise la fresque grandiose de la crucifixion qui orne le mur du fond. D’une capacité de 200 places, le temple en briques se révèle trop exigu pour une communauté qui compte en 1948 plus de 500 membres et une centaine d’enfants à l’école du dimanche.

Les dimensions réduites de l’espace libéré par l’ancien temple incitent les paroissiens à concevoir un projet audacieux et inédit : la réalisation en 1971 d’un immeuble d’habitation dont la paroisse occuperait le soussol et les trois premiers niveaux. Témoin de ces années, la paroisse fêtera ce 1er octobre, en même temps que ses 120 ans, les 100 ans de sa doyenne, Violette Ginger.

Presse régionale protestante

Retrouvez d’autres articles de Paroles Protestantes Paris sur le site de la Presse régionale protestante.

Dans la même rubrique...

Christophe Castaner chez les protestants

Christophe Castaner chez les protestants

Mardi 22 janvier, le ministre de l’Intérieur et des cultes, Christophe Castaner, a participé à la cérémonie des vœux de la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par

Je suis née une deuxième fois

Dieu a, en effet, mis sur mon chemin un « ange », comme je l’appelle, une femme médecin qui remplace régulièrement mon médecin traitant.

Un contenu proposé par Croire et lire
« Le parrainage est un moyen concret d’aimer les autres »

« Le parrainage est un moyen concret d’aimer les autres »

Acteur du spectacle « Jésus, le don d’une vie », Benjamin Kaulanjan est également le parrain de Poei, une petite thaïlandaise de trois ans. Il témoigne ici des raisons qui les ont poussés, lui et son épouse, à parrainer.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants