CONCOURS

Chanter les plus beaux textes

Le Concours international de composition de cantiques entre dans sa phase finale. Une sélection a été faite sur les 102 musiques reçues. Elle sera interprétée le 27 mars 2022 pour un vote du jury et du public. Une manière intéressante de renouveler l’art musical populaire protestant.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 15 janvier 2022

Auteur : Anaïs Bolterre

Comme un cerf altéré brame, pourchassant le frais des eaux… chanté par les familles au moment de la vaisselle, fredonné sous la douche ou sur les tracteurs, le psaume 42 est passé de génération en génération par le chant. Le cantique de Siméon ou celui de Marie comptent aussi parmi les best-sellers protestants en matière de cantiques bibliques.

102 partitions reçues

Mais certains textes de la Bible, parmi les plus connus, n’avaient, semble-t-il, pas ou peu été mis en musique. C’est chose faite pour trois d’entre eux : 1Corinthiens 13 et son hymne à l’amour, la tirade théologique de Philippiens 2 ou le poétique Prologue de Jean, adaptés pour l’occasion par les pasteurs Michel Leplay et Samuel Amédro. Le jury du Concours international de composition de cantiques protestants, projet porté par l’association Esprit culture, s’est réuni au début du mois de décembre pour sélectionner les compositions musicales les plus talentueuses.

102 partitions sont parvenues aux dix membres du jury, cinq musiciens professionnels protestants, un pasteur et quatre paroissiens amoureux de cantiques. Si le choix initial de la sélection ne fut pas facile, le vote final pour les lauréats se fera en deux temps et laisse donc une part importante à la participation du public. Le premier vote sera celui du jury et déterminera un premier et un second prix. Un second vote sera laissé à l’appréciation du public et donnera lieu à un prix spécial, chacun pouvant participer.

Une dynamique de tradition

Guettant les partitions retenues, le chœur Per Cantum va maintenant s’atteler à la lourde tâche d’interprétation des œuvres pour tenter d’en extraire la force et la saveur. Cette mise au point demandera quelques semaines, justifiant une remise des prix tardive, puisqu’elle interviendra au cours d’une manifestation publique le 27 mars au temple de la rue Roquépine à Paris.

Cette première édition renoue avec la tradition de renouvellement du témoignage biblique par le chant d’assemblée et la beauté musicale, qui fut l’une des marques historiques du protestantisme dans la ligne des chorals de Bach ou des textes de Clément Marot, Théodore de Bèze et tant d’autres continuateurs de la Réforme.

De nouvelles harmonies

Malgré un optimisme tenace pour concrétiser ce projet depuis 2019, Martine Jullian la présidente d’Esprit culture n’imaginait pas un tel engouement pour les cantiques. 57 compositeurs professionnels ou amateurs ont répondu à l’appel, dont un tiers venant de l’étranger. Le processus de concours lancé grâce au soutien de la Fondation FLAM semble donc correspondre à une demande et avoir trouvé un public. Parmi toutes les pépites arrivées sur la table du jury, faire un choix nécessitait bien sûr de vérifier la musicalité des œuvres, mais aussi de s’assurer qu’il s’agisse de cantiques d’assemblée. Cela sous-entend qu’ils soient chantables par des non-professionnels, que les paroles et les harmonies s’allient de manière harmonieuse jusque dans la répartition syllabique. Sur le plan théologique, cela implique que le texte biblique n’ait pas subi d’altération théologique, les petits changements de mots pouvant faire évoluer la compréhension du tout au tout ; les réformateurs rappelaient en leur temps que l’humain n’était pas sauvé par la foi EN Jésus-Christ, mais par la foi DE Jésus-Christ.

Sur des textes bibliques aussi connus et partagés dans les Églises locales, peut-être verra-t-on s’imposer quelques nouvelles mélodies dans les liturgies dominicales ?

Dans la même rubrique...

Un prêtre devenu migrant économique

Prêtre de l’Église orthodoxe en Bulgarie, Rumen est aujourd’hui gardien du temple de l’Église protestante unie de l’Annonciation. Il a migré en France pour sauver sa famille.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

La diversité des ministères en Église

Découvrez l'édito du numéro de l'été 2021 de la revue "Foi & Vie", consacré aux mutations dans les Églises protestantes francophones en Europe.

Un contenu proposé par Foi & Vie

« Les émotions de la foi » une mini-série pour les jeunes

L'Eglise protestante unie de France a lancé une mini-série vidéo qui invite les jeunes, à la lumière de la Bible, à comprendre leurs émotions et apprendre à les gérer. Entretien avec Marion Panoma, chargée de communication.

Un contenu proposé par Campus protestant

Décès de l’évangéliste Jacques Barbero

Jacques Barbero, chrétien passionné considéré comme l’un des plus grands évangélistes de France, est décédé le 30 décembre à l’âge de 86 ans. Il laisse en héritage le ministère Une Bible par foyer, qu’il a fondé en 1975.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast Les dossiers thématiques de Regards protestants